Cet article date de plus de neuf ans.

Sécheresse aux États-Unis : crainte d'une nouvelle crise alimentaire

Les États-Unis connaissent la pire sécheresse depuis 1956. En un mois les prix du maïs, du blé et du soja se sont envolés de 30 ou 50%, faisant resurgir le crainte d'une crise alimentaire et d'émeutes de la faim semblables à celles de 2008.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Depuis le début du mois de juin, les cultures américaines sont endommagées par une sécheresse historique. La situation inquiète le monde entier puisque les États-Unis représentent plus de la moitié des exportations de maïs de la planète, un quart de celles de blé et un tiers de celles de soja. D'autant plus que les experts indiquent que la canicule pourrait se poursuivre tout l'été et même jusqu'en octobre.

Conséquence : les prix flambent. En un mois les prix du maïs, du blé et du soja se sont envolés de 30 ou 50%. "Les stocks mondiaux de céréales disponibles sur le marché sont à
leur plus bas niveau historique. Le garde-manger n'est plus aussi rempli
",
reconnaît Marc Sadler, un expert de la Banque mondiale.

Le spectre des émeutes de la faim de 2008

Les prix des céréales atteignent actuellement des niveaux proches ou même déjà au-delà de ceux de 2008. Cette année-là, des émeutes de la faim avaient éclatés dans les pays les plus pauvres. Les grandes associations humanitaires et les Nations Unies redoutent de voir ces évènements se reproduirent.

"La hausse actuelle des prix est une catastrophe pour les pays d'Afrique de l'Ouest déjà dans une situation désastreuse ", explique Malek Triki, porte-parole du programme alimentaire mondial dans cette zone. "Alors que 18 millions de personnes souffrent déjà de la faim dans le Sahel, cette flambée est très alarmante ", confirme Clara Jamart d'Oxfam France.

Seul espoir en vue : le riz. Ses prix ne suivent pas ceux du blé et du maïs et il devrait enregistrer une production record cette année.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.