Sécheresse : année noire pour les champignons

2017 est une année noire pour les champignons. En cause, une sécheresse inhabituelle dans le sud-est, et un petit peu partout en France.

FRANCE 2

Sous les pieds des cueilleurs, un tapis de feuilles mortes. Signe d'une sécheresse qui n'en finit plus dans la région de Le Tignet (Alpes-Maritimes). "Même sous 20 centimètres d'épaisseur, on ne tombe toujours pas sur de l'humidité. Il n'y aura pas de champignons cette année. Même les arbres sont en train de mourir", explique Christian Boselli, cueilleur-producteur de champignons.

2 000 euros de manque à gagner

Le producteur de champignons a beau connaitre cette forêt comme sa poche, cette année, même les coins à champignons les plus secrets ne lui ont rien offert, faute d'humidité. Pas un cèpe, pas même une chanterelle. Ici, les cueilleurs n'avaient pas vu ça depuis 15 ans. "Quand il y a de bonnes poussées de cèpes, on peut ramasser facilement deux-trois caisses dans la matinée. Cette année, rien. On a espéré, plusieurs fois...", témoigne Serge Salles, chasseur. Christian Boselli produit des champignons sous bâche, mais d'habitude, il revend aussi ceux qu'il cueille dans les forêts. Cet automne, le manque à gagner est de 2 000 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme passe devant une amanite tue-mouches, un champignon toxique, le 20 octobre 2012, à Clairmarais (Pas-de-Calais).
Une femme passe devant une amanite tue-mouches, un champignon toxique, le 20 octobre 2012, à Clairmarais (Pas-de-Calais). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)