Salvador : les pesticides hors la loi

Depuis quatre ans, le Salvador a interdit l'utilisation du glyphosate, ainsi que 53 autres produits chimiques jugés dangereux. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le Salvador est un pays éclatant de verdure aux contours modelés par les volcans. Le plus petit État d'Amérique centrale révolutionne son agriculture. Il a chassé les pesticides et supprimé les semences des multinationales. Le pays veut nourrir sa population avec du bio. Au Salvador, le nom de la multinationale Monsanto est devenu un symbole : "Monsanto pour moi, ça représente la mort. Ce sont des produits chimiques qui finissent par nous rendre malades", estime Adrian Lizano.

Retour aux méthodes traditionnelles

Les anciens guérilleros apprennent alors aux paysans à se passer de pesticides. Aujourd'hui au pouvoir, ils ont interdit 70 pesticides, dont ceux de Monsanto. Plusieurs paysans continuent pourtant d'utiliser les semences de Monsanto, qui rapporteraient deux fois plus d'argent. Aucun chiffre fiable n'existe sur le nombre d'exploitations converties au bio. Le pays vise une agriculture autosuffisante et saine, le rêve des guérilleros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration du glyphosate .
Photo d'illustration du glyphosate . (PHILIPPE HUGUEN / AFP)