Saisonniers : l'exonération de charges est maintenue

Dans l'agriculture, 930 000 contrats saisonniers sont signés chaque année en France. Il était question que disparaisse l'exonération de charges pour ces postes-là, mais le Premier ministre vient d'annoncer qu'elles seraient maintenues.

FRANCE 2

Rachel Marquet a retrouvé le sourire. Pour le tri et la cueillette de ses pommes, elle emploie jusqu'à huit saisonniers, chaque année. Alors qu'il était question de supprimer les exonérations de charges sur les postes saisonniers, la décision de les maintenir est tombée jeudi 25 octobre. Une économie importante de l'ordre de 10 000 € sur l'année pour Rachel Marquet, qui n'a qu'une petite exploitation de 6 hectares. Le maintien de cette exonération est une victoire pour les syndicats agricoles, qui craignaient un manque à gagner de 144 millions d'euros et une perte de compétitivité importante.

Deux ans de répit pour les employeurs

Les saisonniers, de leur côté, préféreraient une augmentation de salaire à des baisses de charges, d'autant plus que le secteur souffre d'un manque de main-d'œuvre. "Que ce soit exonéré ou pas, ça restera toujours assez délicat de trouver des saisonniers, parce que c'est pas forcément un métier facile", souligne Erwann Lefrançois, saisonnier. Ce répit pour les employeurs n'est que temporaire, car dans deux ans, ces cotisations pourraient faire leur retour. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des travailleurs saisonniers cueillent des pommes dans un verger de Rumegies, dans le Nord. (illustration)
Des travailleurs saisonniers cueillent des pommes dans un verger de Rumegies, dans le Nord. (illustration) (PIERRE ROUANET / MAXPPP)