Pesticides : Monsanto condamné pour la troisième fois

Ce jeudi 11 avril, l’agriculteur Paul François a remporté une nouvelle victoire, la troisième, face au groupe américain. Ce dernier a été reconnu responsable de l'intoxication de l'agriculteur en 2004 par un désherbant.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"On a gagné", dit Paul François. C'est effectivement une victoire pour l'agriculteur, dont la bataille contre Monsanto dure depuis 10 ans. "C'est beaucoup d'émotion parce qu'il a fallu se battre, se battre et subir le harcèlement de Monsanto contre nous", explique le céréalier. Message fort aux hommes politiques qui, selon Paul François, doivent prendre des décisions quant à l'utilisation de ces produits. Le céréalier charentais avait été intoxiqué accidentellement en 2004, un herbicide aujourd'hui retiré du marché.

Un million d'euros d'indemnisation ?

Par deux fois les tribunaux avaient reconnu la maladie professionnelle de l'agriculteur, mais le géant américain avait contre-attaqué en cassation. La cour d'appel de Lyon vient donc de condamner une troisième fois la multinationale. L'avocat de Paul François compte demander un million d'euros d'indemnisation à Monsanto. Le dossier devrait revenir devant les tribunaux de Lyon d'ici l'automne prochain. L'avocat du géant américain a déjà annoncé que la multinationale se réservait le droit de se pourvoir en cassation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le groupe Monsanto a été reconnu coupable, le 27 mars 2019, de négligence par un jury californien et condamné à verser près de 81 millions de dollars à un retraité américain souffrant d\'un cancer qu\'il attribue au Roundup.
Le groupe Monsanto a été reconnu coupable, le 27 mars 2019, de négligence par un jury californien et condamné à verser près de 81 millions de dollars à un retraité américain souffrant d'un cancer qu'il attribue au Roundup. (BENOIT TESSIER / REUTERS)