VIDEO. Dans le Sud-Ouest, la guerre du saumon a (re)commencé

Le saumon sauvage déchaîne les passions, surtout depuis l'ouverture de la saison. Dans le sud-ouest, les pêcheurs professionnels et les amateurs se livrent une guerre sans merci autour du précieux poisson.

Cela ressemble à une guerre entre Béarnais et Basques, mais c'est en fait une vieille rivalité entre pêcheurs de loisir, et pêcheurs professionnels. "Ils ont le droit de vivre en bas, mais ils n'ont pas le droit de le faire à notre détriment", lance l'un. "Ils nous méprisent en nous insultant de braconniers, d'assassins", rétorque l'autre. Le ton est donné.

Un seul point d'accord

Un trésor en jeu, le saumon sauvage. Au printemps, ils quittent le Groenland pour rentrer à la maison, en France. Pendant quatre mois, un millier de pêcheurs à la mouche tentent de récupérer le précieux sésame. Ils ont le droit de prendre trois saumons par an. Mais ces amateurs en veulent aux professionnels. Ceux-ci sont une vingtaine, et n'en peuvent plus qu'on les accuse de ratisser les fonds marins. Les deux parties se retrouveront bientôt devant la justice. Mais en attendant, tous se rejoignent sur un point : il faut améliorer la qualité des eaux, pour faciliter la remontée des saumons.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un saumon remonte le cour de la rivière Tyne, au Royaume-Uni, le 31 octobre 2015.
Un saumon remonte le cour de la rivière Tyne, au Royaume-Uni, le 31 octobre 2015. (ANN & STEVE TOON / ROBERT HARDING PREMIUM / AFP)