Orages dans le Sud-Ouest : le désarroi des agriculteurs dont les exploitations ont été dévastées

Publié
Orages dans le Sud-Ouest : le désarroi des agriculteurs dont les exploitations ont été dévastées
Article rédigé par
B. Delombre, N. Fleury, P. Wursthorn, A. Brogat, D. Breysse, T. Breton, Y. Kadouch - France 2
France Télévisions

Les agriculteurs ont été durement touchés par les orages. Dans le Sud-Ouest, certains viticulteurs ont tout perdu. 

Au cœur du Haut-Médoc, des parcelles de vigne sont devenues broussailles. Des ceps, des raisins et des feuilles ont été littéralement hachés par la grêle, tombée lundi 20 juin. Deux jours après l'orage, Henri Négrier, viticulteur à Saint-Seurin-de-Cadourne (Gironde) et son fils, commencent à mettre des mots et des chiffres sur la catastrophe qui les a frappés. "Les dégâts sont très importants sur cette parcelle. Au moins 90 % de la récolte est à terre (...). On va perdre au moins 70 000 à 80 000 bouteilles", déplore Henri Négrier. 

Des cultures et bâtiments agricoles dévastés

Cela représente presque un quart de la production du domaine, qui a été détruit en quelques minutes, lundi soir. De violents orages et leurs grêlons ont balayé plusieurs départements du Sud-Ouest, dévastant notamment les cultures et des bâtiments agricoles, comme au Taillan-Médoc (Gironde). Alexandre de Souza, maraîcher à Assat (Pyrénées-Atlantiques), réfléchit même à cesser son activité. Sa serre toute neuve a été dévastée par la grêle. Il a également perdu 90 % de sa production de tomates.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.