Alpes-Maritimes : la bactérie tueuse d'oliviers détectée à Menton

À Menton (Alpes-Maritimes), un olivier attaqué par une bactérie tueuse a été abattu. Les oléiculteurs veulent éviter la propagation de cette maladie, car elle pourrait être catastrophique pour les cultures.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À plus de 100 ans, il vient d'être abattu. À Menton, dans les Alpes-Maritimes, un olivier a dû être sectionné, infecté par la bactérie tueuse Xylella fastidiosa. C'est la première fois qu'elle sévit dans le département. La maladie s'installe au cœur de l'arbre et bloque le mouvement de la sève ; les premiers symptômes sont le flétrissement des feuilles. "Il n'y a pas de méthode de traitement, donc on doit les arracher, et les végétaux autour vont être aussi arrachés pour faire une barrière sanitaire à la diffusion de la maladie", explique le directeur régional de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt, Laurent Lasne.

Épidémie dans les Pouilles

Dès 2013, c'est dans le sud de l'Italie, dans la région des Pouilles, que la bactérie ravage des milliers d'hectares d'oliviers. En 2015, elle est détectée pour la première fois en Corse. Préoccupée, la filière oléicole française recherche d'autres solutions que l'arrachage. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un olivier contaminé par la bactérie Xylella fastidiosa, dans la région de Salento, le 20 avril 2018.
Un olivier contaminé par la bactérie Xylella fastidiosa, dans la région de Salento, le 20 avril 2018. (VINCENZO PINTO / AFP)