VIDEO. Mutilations de chevaux : en Mayenne, la gendarmerie se mobilise

Durant le week-end du 5 au 6 septembre, une jument a été retrouvée morte mutilée dans le Cantal. Face à la psychose dans les écuries et les centres hippiques, les gendarmes multiplient les opérations de prévention.

FRANCE 2

En Mayenne, des gendarmes à cheval se livrent à une opération de sensibilisation, en distribuant notamment des tracts au passage. À l’hippodrome de Craon, alors que les courses s’enchaînent, les forces de l’ordre se montrent mobilisées face à la vague de mutilation de chevaux qui sévit partout en France. "Depuis plusieurs jours, il y a des patrouilles qui sont dédiées, le jour, la nuit, parfois avec des véhicules qui sont banalisés. On a eu recours également à un hélicoptère, donc toute la gendarmerie est mobilisée pour faire la surveillance et investiguer", explique le colonel Denis Aubert, commandant du groupement de la gendarmerie de Mayenne.

Une vingtaine d’affaires de violences sur animaux

En Mayenne, deux chevaux ont été mutilés. Les gendarmes veulent éviter que les éleveurs ne prennent les armes. En France, une vingtaine d’affaires de violences sur des animaux font actuellement l’objet d’une enquête. Aucun suspect n’a encore été appréhendé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Mutilations de chevaux : en Mayenne, la gendarmerie se mobilise
Mutilations de chevaux : en Mayenne, la gendarmerie se mobilise (FRANCE 2)