Le géant des OGM et pesticides Monsanto disparaît... mais pas ses produits

Le groupe allemand de pharmacie et d'agrochimie Bayer a annoncé lundi 4 juin qu'il comptait supprimer la marque Monsanto, qu'il vient de racheter. Mais les produits vendus par la marque vont subsister.

Le Roundup est l\'un des principaux pesticides vendus par Monsanto.
Le Roundup est l'un des principaux pesticides vendus par Monsanto. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Vous ne verrez plus son nom vert s'afficher sur les produits. Le groupe allemand de pharmacie et d'agrochimie Bayer a annoncé lundi 4 juin qu'il comptait supprimer la marque Monsanto, après l'acquisition du géant américain des OGM et des pesticides."Bayer demeurera le nom de l'entreprise. Monsanto en tant que nom d'entreprise ne sera pas maintenu", indique un communiqué de Bayer. Les marques des produits vendus par Monsanto vont en revanche subsister. 

Aucune justification n'est donnée par Bayer pour la suppression du nom Monsanto. Mais le nom de la marque a mauvaise presse : les militants écologistes associent la marque à l'utilisation de produits agricoles jugés néfastes à l'environnement. Depuis l'annonce du projet de mariage avec l'américain à la mi-2016, ils ont fait pression sur les autorités en organisant des protestations et manifestations à travers le monde.

Une acquisition à 54 millions d'euros

Un débat est en cours en France sur une interdiction du glyphosate d'ici 2021, le principe actif du Roundup de Monsanto. "Nous allons écouter ceux qui nous critiquent et travailler ensemble", mais "le progrès ne doit pas être stoppé en raison d'un renforcement des fronts idéologiques", a déclaré Werner Baumann, PDG de Bayer, dans un communiqué.

L'acquisition de Monsanto, lancée en septembre 2016, est valorisée près de 63 milliards de dollars (53,8 milliards d'euros) en se basant sur la valeur de l'endettement de la cible en février 2018.