Cet article date de plus de quatre ans.

Le duel éco : les accords internationaux en question

Publié
Durée de la vidéo : 6 min.
Le duel éco : les accords internationaux en question
Article rédigé par
France Télévisions

Les agriculteurs sont en colère contre le projet d’accord européen sur le Mercosur. Alors ont-ils raison ? C’est la question du duel éco de ce Soir 3.

Les agriculteurs craignent un déferlement en France de dizaines de tonnes de viande bovine en France, en provenance d’Amérique du Sud. Doivent-ils avoir peur ? Cécile Cornudet des Échos et Christophe Ramaux des Économistes atterrés tentent de répondre à cette question dans le duel éco du Soir 3.
Pour Cécile Cornudet, les agriculteurs ne doivent pas paniquer : "Je pense qu’ils n’ont pas à avoir peur. D’une façon générale, les éleveurs ont intérêt au grand mouvement commercial qui s’ouvre en ce moment. Si on met un coup d’arrêt aux négociations sur le Mercosur, ça risque de mettre un coup d’arrêt à l’ensemble des négociations commerciales", dit-elle. Son de cloche différent pour Christophe Ramaux. "C’est très mauvais pour l’emploi, notamment dans la filière bovine. Pour la qualité de l’aimantation aussi parce que vous préconisez une agriculture intensive, donc c’est terrible pour l’environnement".

Développer l’agriculture bio

Si Cécile Cornudet met en avant l’avantage d’une "nouvelle filière bovine" qui pourrait être construite, Christophe Ramaux dit lui qu’il faut "convertir l’agriculture vers une agriculture biologique et raisonnée". Cependant, Cécile Cornudet réaffirme que les agriculteurs ne sont pas "menacés globalement" et qu’il y a "des opportunités à prendre". Christophe Ramaux pointe enfin du doigt une politique qui a amené l’agriculture française dans cette situation : "On est aujourd’hui dans une logique où il y a régression. La France était une puissance agricole et on a subi le dumping social généralisé. On a laissé faire."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.