La première chocolaterie bio et équitable d’Europe ouvre ses portes en France

La coopérative Ethiquable inaugure une nouvelle usine, la première chocolaterie bio et équitable d'Europe, à Fleurance dans le département du Gers. 

Article rédigé par
Paola Guzzo - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
L'usine d'Ethiquable à Fleurance dans le Gers. (PAOLA GUZZO / RADIO FRANCE)

La ville de Fleurance (Gers) accueille la première chocolaterie bio et équitable d'Europe. C'est la première usine de la société coopérative et participative Ethiquable, spécialisée dans les produits alimentaires issus du commerce équitable et financée par la banque des Territoires Occitanie et des acteurs de la finance solidaire.

Dès la première salle, les machines chauffent et l’odeur de chocolat fondu embaume les lieux. Mais cette chocolaterie est un peu particulière. Ici, on ne travaille pas à partir de fèves mais à partir de blocs de cacao déjà constitués. "Le cacao est torréfié et réduit en pâte au Pérou, dans une coopérative de petits producteurs, précise Christophe Eberhart, l’un des trois cofondateurs de la coopérative à l’origine du projet. Cette masse est ensuite importée ici en France et transformée en chocolat puis en tablettes de chocolat."

Soutenir l'agriculture paysanne

Avant de prendre la forme d’une tablette, le cacao passe de nombreuses étapes que la coopérative a dû apprendre avec des spécialistes comme Christian. Il travaille dans le chocolat depuis quatre décennies. Il expérimente une tablette de chocolat bio de Cuzco, au Pérou : "Avec l’expérience et l’habitude à un certain moment, avec le bruit de la machine, vous savez si c’est bon ou si ce n’est pas bon." 


Depuis la création de la coopérative, il y a près de 20 ans, le chocolat bio était fait dans une usine en Italie. Mais relocaliser la production dans le Gers, était évident pour Christophe Eberhart. 

"On travaille avec des coopératives de producteurs qui sont en milieu rural, isolés, parfois défavorisés. Ça nous semblait avoir une certaine logique de travailler également en milieu rural."

Christophe Eberhart, cofondateur de la coopérative à l'origine du projet

Pour faire du commerce équitable, ils ont décidé de payer la matière première presque le double du prix du marché. Ce qui bénéficie à des producteurs comme José Rojas qui travaille chez Norandino, une coopérative péruvienne partenaire qui cultive notamment du cacao bio et fournit les blocs : "Le prix supérieur qui est payé par Norandino aux producteurs, grâce au prix que paye Ethiquable à Norandino, leur permet d'apporter plus de soin et d'améliorer leur productivité et la qualité de leur travail notamment au moment des étapes essentielles comme la fermentation."

L’argent leur permet aussi de lutter contre la déforestation et de préserver les saveurs ancestrales de certains terroirs. Des objectifs partagés par les chocolatiers qui prévoient déjà de doubler le nombre de leurs salariés d’ici deux ans.  

La première chocolaterie bio et équitable d'Europe ouvre ses portes en France - Reportage de Paola Guzzo
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.