La justice interdit deux pesticides "tueurs d’abeilles" en France

Le tribunal administratif de Nice a fait valoir le principe de précaution pour justifier l'annulation de l'autorisation de mise sur le marché des pesticides Transform et Closer.

Des abeilles dans une ruche, le 7 avril 2017.
Des abeilles dans une ruche, le 7 avril 2017. (MAXPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est un revers pour l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). La justice a interdit, mercredi 4 décembre, la vente en France de deux pesticides du groupe américain Dow AgroSciences (Corteva), accusés par des associations écologistes de nuire à la santé des abeilles.

"Le tribunal a estimé que le sulfoxaflor, qui entre dans la composition de ces pesticides et a pour effet d'agir sur le système nerveux central des insectes, était susceptible, en l'état des connaissances scientifiques de présenter un risque de toxicité important pour les insectes pollinisateurs", a expliqué dans un communiqué le tribunal administratif de Nice saisi par deux associations écologistes, Agir pour l'environnement et Générations Futures, et par l'Union nationale de l'apiculture française.

Le fabricant conteste la toxicité pour les abeilles

L'instance, qui avait déjà suspendu en référé la vente de ces deux produits en novembre 2017, a fait valoir le principe de précaution pour justifier l'annulation de l'autorisation de mise sur le marché du Transform et du Closer accordée par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) en septembre 2017.

Les deux pesticides visés servent à traiter les cultures de grands champs et les fruits et légumes contre les pucerons grâce à une substance active, le sulfoxaflor, présentée par les associations comme "un néonicotinoïde de nouvelle génération" sur la base de diverses études scientifiques.

Le fabricant avait, lui, contesté en 2017 tout amalgame entre les néonicotinoïdes et le sulfoxaflor. "Le sulfoxaflor est un insecticide innovant qui ne présente pas de risque inacceptable pour les abeilles lorsqu'il est utilisé conformément aux recommandations de l'étiquette", a réagi Corteva, la nouvelle structure dans laquelle a été intégré Dow AgroSciences après la fusion entre les géants américains Dow Chemical et DuPont. Les produits à base de sulfoxaflor "sont autorisés dans 18 états de l'Union européenne et dans 86 pays dans le monde", a ajouté Corteva disant étudier "les possibilités de réagir à cette décision".

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.