Inde : un village complètement bio

Le Sikkim, petit État indien isolé dans un océan de pesticides, est passé au bio depuis plusieurs années. Un pari audacieux, coûteux, mais qui semble gagné.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Sur des hauts plateaux de l'Himalaya poussent des milliers d'hectares de fruits, de légumes, ou de céréales. Mais pas 1 cm2 n'a vu la moindre goutte de produit chimique. Le Sikkim, petite région du nord-est de l'Inde, est certifié 100 % biologique depuis 2015. Le résultat est immédiat sur les marchés : de beaux produits, mais 15 % plus chers en moyenne. "Le prix est plus élevé, mais c'est parce que ces produits ont poussé sans aucun pesticide ni engrais chimique. Et ce sont uniquement des légumes de saison", souligne un homme.

Un engrais 100 % naturel

Sur leur petite parcelle, Khem Kumar Chettri et ses parents ont donc fait comme tout le monde : du bio exclusivement. Comme insecticide, ils utilisent un mélange de plantes et d'urine de vache. Et comme engrais, un processus parfaitement naturel. "On met des feuilles mortes qu'on recouvre de terre pleine de lombrics. Les vers de terre vont manger ces feuilles et ensuite ils vont produire un compost naturel", précise-t-il. Ils n'ont pas eu le choix. L'utilisation de fertilisant et de pesticides chimiques est désormais un crime puni de 1 200 euros d'amende et de 3 mois de prison.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Sikkim, petit État indien isolé dans un océan de pesticides, est passé au bio depuis plusieurs années. Un pari audacieux, coûteux, mais qui semble gagné.
Le Sikkim, petit État indien isolé dans un océan de pesticides, est passé au bio depuis plusieurs années. Un pari audacieux, coûteux, mais qui semble gagné. (France 2)