Les Guyanais souhaitent la venue du gouvernement

En Guyane, les organisations syndicales ont adopté la grève générale ce samedi 26 mars. Pas de commerce, pas d'école, pas d'administration, pas de vols prévus à partir de ce lundi 27 mars.

FRANCE 2

La tension sociale est toujours aussi forte en Guyane ce dimanche 26 mars. En nombre, le visage recouvert d'une cagoule, des manifestants arrivent devant l'aéroport de Cayenne pour accueillir la délégation de fonctionnaires venus de Paris. "Nous rejetons catégoriquement cette délégation", scande un manifestant.

Une délégation interministérielle désemparée

La rencontre a lieu un peu plus tard, en pleine rue. Le dialogue est impossible, les manifestants ont posé leurs conditions. "La venue immédiate du Premier ministre, du ministre de l'Intérieur, de la Justice, de l'Économie, des Finances et de la Santé", énumère un autre manifestant aux personnes envoyées par le gouvernement. La délégation menée par un ancien préfet de Guyane est un peu désemparée. "Nous avons un mandat du Premier ministre pour engager avec les différentes parties le dialogue", déclare Jean-François Cordet, le chef de file de la mission interministérielle. La grève générale votée par 37 syndicats commence ce lundi 27 mars.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des milliers de personnes se sont rassemblées en Guyane, le 25 mars 2017 pour un meeting près de Cayenne. 
Des milliers de personnes se sont rassemblées en Guyane, le 25 mars 2017 pour un meeting près de Cayenne.  (JODY AMIET / AFP)