Grippe aviaire : des éleveurs de Bresse refusent le confinement

Publié
Grippe aviaire : des éleveurs de Bresse refusent le confinement
Article rédigé par
M. Zemmit, B. Metral, A. Annequin - France 3
France Télévisions

La grippe aviaire frappe les volailles. Elles doivent être confinées depuis novembre en Bresse. Mais les éleveurs ont du mal à accepter cette règle.

Les poulets gambadent toujours en plein air en Bresse, mais leur liberté est sous haute surveillance et, pour les voir, il faut garder ses distances à cause de la grippe aviaire. Le passage en risque élevé a conduit l'éleveur Antoine Mazué à la mise en place de filets de protection et à réduire les temps de parcours de ses volailles. Il a préféré ignorer la mesure de confinement. Mais c'est impensable pour la filière. "Ce sont des mises à l'abri qui remettent en cause notre mode d'élevage. À court terme, on comprend la nécessité, mais à long terme, ce n'est pas possible. Nos volailles sont faites pour être élevées en plein air", explique Pierre-Emmanuel Forest, comité interprofessionnel des volailles de Bresse.

Le risque de ne pas être indemnisé

Les services de l'Etat n'ont pas souhaité s'exprimer. Les producteurs ne veulent pas sacrifier la réputation de leur appellation d'origine contrôlée (AOC) au nom de la sécurité sanitaire. Les poulets bressans restent donc au grand air au risque, pour les éleveurs, de ne pas être dédommagés si le virus venait à frapper leur exploitation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.