Glyphosate : la majorité se divise

Dans le dossier de l'herbicide controversé, deux ministres s'opposent alors que 54 députés ont déjà pris position.

Cette vidéo n'est plus disponible
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Nicolas Hulot pousse à la sortie du glyphosate. Stéphane Travert, lui, temporise. Entre les deux, le désaccord est profond. Le premier veut en finir au plus vite avec cet herbicide classé cancérogène probable par l'OMS. La difficulté des agriculteurs, c'est l'argument avancé par Stéphane Travert. Pour le ministre de l'Agriculture, il faudra au moins cinq ans pour trouver des substituts à un produit utilisé massivement en France.

54 députés LREM se mobilisent

Mais la pression est forte : 54 députés de la majorité ont signé une tribune dans le journal Le Monde. Ils réclament l'interdiction du glyphosate le plus vite possible. "À partir du moment où on détecte un phénomène probablement cancérogène, ça veut dire que le laisser en place supposerait qu'on consent à accroitre la fréquence de certains cancers", estime Jean-Louis Touraine, député du Rhône La République en Marche et signataire de la tribune.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le glyphosate est notamment commercialisé par Monsanto sous la marque \"Roundup\".
Le glyphosate est notamment commercialisé par Monsanto sous la marque "Roundup". (MAXPPP)