Gel des récoltes : Jean Castex annonce une aide de l'Etat "à hauteur d'un milliard d'euros" en faveur des agriculteurs

Parmi les mesures annoncées, un fonds de solidarité sera destiné aux agriculteurs dont l'activité a souffert en raison des épisodes de gel tardif de ces derniers jours.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Premier ministre français Jean Castex discute avec un viticulteur à Montagnac (Hérault), le 17 avril 2021, dans un vignoble touché par le gel du 8 avril 2021.  (SYLVAIN THOMAS / AFP)

L'Etat au secours des agriculteurs. En visite samedi 17 avril dans l'Hérault pour constater les dégâts des épisodes de gel de ces derniers jours, le Premier ministre Jean Castex a annoncé une aide d'un milliard d'euros pour les agriculteurs. "L'Etat doit être à la hauteur de cette catastrophe. A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Je suis venu annoncer un effort significatif de l'Etat à hauteur d'un milliard d'euros, car la situation le justifie", a déclaré le Premier ministre à l'issue d'une table ronde avec des représentants agricoles et des élus. 

Mesures d'urgence

Parmi ces mesures, un fonds de solidarité s'ajoutera à toutes les autres aides versées et se déclenchera en fonction des "pertes réelles" subies qui seront déclarées dans les mois à venir par les producteurs. Le Premier ministre a décliné plusieurs mesures d'urgence "qui seront rapidement déployées". Il a évoqué ainsi le report et l'exonération de cotisations sociales, des dégrèvements de taxe foncière sur le non bâti (TFNB), ainsi que la mobilisation des dispositifs existants en matière d'activité partielle.

Une enveloppe d'urgence sera par ailleurs allouée "sous dix à quinze jours" aux préfets pour apporter un soutien immédiat aux exploitations les plus en difficulté. L'indemnisation des arboriculteurs au titre du dispositif des calamités agricoles sera portée jusqu'à 40% pour les pertes les plus importantes. Pour les autres filières qui ne sont pas aujourd'hui couvertes par ce régime de calamités agricoles, notamment les viticulteurs, un soutien exceptionnel similaire sera mis en place.

"Pire catastrophe agronomique du XXIe siècle"

Le locataire de Matignon officialise une annonce déjà éventée par Julien Denormandie, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, ce samedi matin sur France Inter.

"Nous venons de vivre la pire catastrophe agronomique du début du XXIe siècle. C'est l'équivalent de centaines de milliers d'hectares qui ont été ravagés par le gel, et ce sont des récoltes qui ont été dévastées."

Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation

sur France Inter

"Nous allons mettre en place, à la demande du Premier ministre, un fonds exceptionnel. Parce qu'aujourd'hui on a des régimes qui viennent intervenir, notamment le régime des calamités agricoles, que nous avons évidemment actionnés au lendemain du drame. Mais ce régime, il y a des cultures qui n'y ont pas accès, comme la viticulure", avait déclaré Julien Denormandie samedi matin. La principale organisation syndicale agricole, la FNSEA, estime en effet qu'au moins un tiers de la production viticole française "sera perdu", avec un manque à gagner estimé à près de deux milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.