Foie gras : "On ne blesse absolument pas nos animaux", assure la présidente de la chambre d'agriculture des Landes

Invitée sur franceinfo, Marie-Hélène Cazubon, la présidente de la chambre d'agriculture des Landes et elle-même éleveuse de canards, réfute les accusations de maltraitance animale dans les élevages de canards pour le foie gras.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un élevage de canards pour le foie gras, dans le Sud-Ouest de la France (VINCENT ISORE / MAXPPP)

"On ne blesse absolument pas nos animaux, on ne leur fait absolument pas mal", répond ce lundi sur franceinfo Marie-Hélène Cazubon, la présidente de la chambre d'agriculture des Landes et elle-même éleveuse de canards, aux élus écologistes qui bannissent le foie gras de leur mairie.

franceinfo : Que pensez-vous de la décision de plusieurs maires écologistes de bannir le foie gras de leur mairie ?

C'est bien dommage parce qu'ils ne savent pas de quoi ils se privent, c'est un met vraiment savoureux. S'ils connaissaient réellement la façon dont nous travaillons et ce que nous faisons sur nos exploitations, ils ne parleraient pas de bien-être animal. La première des choses que nous faisons sur nos exploitations, c'est bien entendu de garantir le confort des animaux. Le foie gras est issu d'un foie qui est engraissé, c'est-à-dire qui stocke de la graisse. C'est un phénomène totalement naturel que nous reproduisons dans nos élevages.

Vous estimez que le gavage n'est pas douloureux pour les animaux ?

On ne blesse absolument pas nos animaux, on ne leur fait absolument pas mal. La morphologie du canard est adaptée et de loin au fait d'alimenter les animaux de la façon dont nous le faisons. C'est vraiment reconnu scientifiquement. Il n'y a absolument aucun traumatisme pour l'animal. Ce sont des animaux qui ont l'habitude de nous voir au quotidien. C'est un geste qui dure quelques secondes, matin et soir. C'est un phénomène naturel et réversible. Si nous relâchions nos animaux dans la nature, la graisse stockée dans leur foie fondrait, parce que ce sont les réserves que font les animaux pour se nourrir.

Ne craignez-vous pas que ces critiques de plus en plus fréquentes fassent fléchir les ventes de foie gras ?

J'avais vu un sondage qui disait que 95% des gens appréciaient le foie gras [93% des Français en consomment selon un sondage du CSA pour le Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (Cifog) en 2017]. Alors moi, plutôt que de regarder ce que disent certains qui critiquent notre façon de travailler sans la connaître, je préfère faire confiance aux 95% de Français qui aiment nos produits, qui aiment nos traditions

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.