Environnement : les Suisses rejettent l'interdiction des pesticides de synthèse

Deux textes proposant d'interdire les pesticides et de conditionner les subventions à des critères environnementaux strictes ont été rejettés par les électeurs suisses, conformément à ce qu'annonçaient les sondages.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une banderole déployée par un agriculteur partisan du non, le 19 mai 2021 à Ollon (Suisse). (FABRICE COFFRINI / AFP)

C'est non. Les Suisses ont rejeté dimanche 13 juin à 61% l'interdiction des pesticides de synthèse, selon les premières projections publiées par l'institut gfs.bern après la fermeture des bureaux de vote.

Les électeurs ont par ailleurs écarté à 61% une autre initiative populaire qui prévoyait que les subventions de la Confédération aux agriculteurs soient versées uniquement aux exploitations qui n'utilisent pas de pesticides, bannissent l'utilisation préventive ou régulière d'antibiotiques et sont en mesure de nourrir leurs animaux avec le fourrage qu'elles produisent elles-mêmes.

Les écologistes et la gauche avaient apporté leur soutien aux deux initiatives. Le gouvernement les a revanche férocement combattues, estimant qu'elles nuiraient à la souveraineté alimentaire du pays. Le pays abrite également un des plus grands fabricants de produits phytosanitaires, le groupe bâlois Syngenta, racheté en 2017 par le géant chinois ChemChina. Avant le scrutin, les sondages montraient un rejet des deux textes, avec un fossé entre les villes et les campagnes.



Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.