Énergie : quand la sécheresse menace les barrages hydrauliques

Alors qu'il pleut sur une bonne partie de la France, c'est bien la sécheresse qui inquiète les autorités. La production hydraulique d'EDF a baissé de 16% depuis le début de l'année. Conséquence : les barrages manquent d'eau.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Le Rhône est aujourd'hui un fleuve fragilisé par la sécheresse qui persiste malgré l'automne. Par endroits, son débit a même atteint des niveaux historiquement bas et son lit n'a plus le même aspect. Une situation qui préoccupe la compagnie nationale du Rhône qui exploite une vingtaine de barrages hydrauliques sur le fleuve. Par exemple, l'un des barrages fonctionne au ralenti en raison de l'arrêt d'une turbine.

"On turbine ce que le ciel veut bien nous apporter"

La production d'hydroélectricité a baissé de 30%. Ça n'était pas arrivé depuis sept ans. La sécheresse et le manque d'eau portent un coup à l'activité de la compagnie, notamment à l'approche de l'hiver. "Nous n'avons pas de capacité de stockage. On turbine ce que le ciel veut bien nous apporter", déplore Martin Pochat, responsable du centre de gestion de la production. Seuls les barrages de montagne disposent d'importantes retenues d'eau. Mais l'approvisionnement électrique n'est pas menacé à ce stade, malgré un pic de consommation à venir.

Le JT
Les autres sujets du JT
barrage hydraulique
barrage hydraulique (FRANCE 2)