Drôme : les producteurs de lavande inquiets

Dans le sud, dans la Drôme, la récolte a débuté comme le veut la tradition. Mas une lavande qui vient de la région Centre et de la région parisienne commencent à lui faire de l’ombre.

france 3

Et si une guerre de la lavande se jouait en France ? Plus besoin d’aller dans la Drôme provençale pour admirer l’emblématique plante. Depuis peu dans la plaine de Valence, le bleu violet colore le paysage. Michel Clément, agriculteur céréalier à Rochefort-Samson, a converti un quart de son exploitation à la culture de la lavande. Une plante moins gourmande, plus résistante aux aléas climatiques, et surtout beaucoup plus rentable. "On a pris la calculette, on est sur des ratios fois 4 ou fois 5 selon la variété, en sachant qu’aujourd’hui les rendements sur la céréale sont très faibles", explique-t-il.

Des nouveaux secteurs de plantation de lavande

Conséquence : des plantations de lavande apparaissent dans des secteurs connus pour leurs grandes plaines céréalières, notamment en région Centre, Île-de-France et une partie de l’Occitanie. Une production intensive qui représente 10% des récoltes françaises et qui inquiètent les exploitants des régions traditionnelles. "Sur les cinq ou six dernières années, on a environ 30% d’augmentation des surfaces en régions traditionnelles et 300% dans les nouvelles régions”, explique Alain Aubanel, président national du syndicat des producteurs de lavande. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un producteur de lavande de la Drôme fait partie des plaignants, qui réclament auprès de la justice européenne de plus fortes réductions de CO2.
Un producteur de lavande de la Drôme fait partie des plaignants, qui réclament auprès de la justice européenne de plus fortes réductions de CO2. (BORIS HORVAT / AFP)