Drôme : les éleveurs angoissés par le loup

Dans la Drôme, plusieurs éleveurs sont angoissés au quotidien par les possibles attaques de loups qui se sont multipliées au cours de ces derniers mois.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Chaque jour, lorsque Claire et Yann enjambent la clôture, la question leur traverse systématiquement l'esprit : le troupeau est-il encore en vie ? Le loup passe souvent par ici, plusieurs fois par mois. Début novembre, le troupeau a été attaqué et les conséquences sont lourdes : 15 brebis ont été tuées. L'inquiétude est permanente, la peur pèse de tout son poids sur les éleveurs. Le début d'une obsession, la fin d'un idéal. Quand Claire et Yann se sont installés il y a trois ans, leur rêve était d'élever des bêtes au grand air, en liberté. Le loup a mis un terme à leur ambition. Il faut désormais parquer les brebis dans un enclos électrifié chaque nuit.

Le gouvernement pour la protection des loups


Dans la vallée de la Méouge (Drôme), le loup n'est là que depuis un an à peine. Tout le monde est concerné, éleveurs et voisins. Personne n'a aperçu la bête, mais elle est déjà dans toutes les conversations. L'annonce du gouvernement, qui souhaite limiter les tirs de prélèvement (qui visent à tuer les loups), n'est pas très bien accueillie. Les éleveurs demandent à ce que les troupeaux soient protégés, pas seulement les loups, afin de pouvoir continuer leur travail. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Avec 370 individus en France en 2017, le loup gris est classé dans la catégorie \"des espèces vulnérables\". 
Avec 370 individus en France en 2017, le loup gris est classé dans la catégorie "des espèces vulnérables".  (MAXPPP)