DIRECT. Salon de l'agriculture : le "gilet jaune" Eric Drouet placé en garde à vue pour "rébellion" après avoir été expulsé du salon

Cette figure du mouvement a refusé de s'écarter d'Emmanuel Macron, malgré les demandes de son service d'ordre. 

La figure des \"gilets jaunes\" Eric Drouet lors d\'une manifestation contre la réforme des retraites à Paris, le 14 janvier 2020.
La figure des "gilets jaunes" Eric Drouet lors d'une manifestation contre la réforme des retraites à Paris, le 14 janvier 2020. (MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

Au milieu des vaches, Emmanuel Macron inaugure, samedi 22 février, à Paris, le 57e Salon international de l'agriculture. Après les quatorze heures passées l'an dernier dans les allées du salon, l'Elysée a déjà prévenu que le président ne "se place pas dans la perspective d'un record à battre". Mais il compte aller "à la rencontre de ceux qui ont des inquiétudes les plus marquées".

Lors d'un vif échange avec une femme, disant avoir participé aux 67 samedis de mobilisation des "gilets jaunes" depuis novembre, Emmanuel Macron s'est engagé à recevoir des membres du mouvement. "Vous me structurez un groupe et je vous reçois sans problème, moi je suis pour le dialogue. On se prend une heure et on discute", lui a affirmé le chef de l'État qui, tout au long de cette crise, n'a jamais reçu de groupe de gilets jaunes à l'Elysée. 

Eric Drouet placé en garde à vue. Eric Drouet, figure des "gilets jaunes", a été expulsé par des policiers du Salon, sans avoir réussi à approcher le président. Il a ensuite été placé en garde à vue pour "rébellion", indique à franceinfo une source judiciaire.

Interpellé par la FNSEA. A peine arrivé au Salon vers 8h15, le président de la République a été interpellé par des représentants de la FNSEA, syndicat agricole majoritaire, et des Jeunes agriculteurs, qui lui ont dit attendre "des messages forts". "Nous attendons de vivre du prix de nos produits. On ne cesse d'être stigmatisés", lui a lancé un agriculteur, un autre évoquant "la colère du monde agricole".

 Hommage à Jacques Chirac. Pour cette première édition du salon depuis la disparition de Jacques Chirac, une exposition photo est dédiée à l'ancien président. Entré au ministère de l'Agriculture en 1972, il est venu au Salon tous les ans (à l'exception d'une année) jusqu'à son retrait de la vie publique en 2011. Emmanuel Macron lui a rendu hommage en quelques mots, peu après son arrivée. 

Pas d'accord sur la PAC. Le départ du Royaume-Uni de l'Union européenne laisse un trou de 75 milliards dans le budget de la PAC pour la période 2021-2027. Cet aide européenne accordée aux agriculteurs est donc sous la menace d'un sérieux coup de rabot. "Ce n'est pas la PAC qui peut payer pour le Brexit", a déclaré Emmanuel Macron à son départ du sommet des 27, où aucun accord n'a été trouvé sur le maintien de l'enveloppe dédiée. La France touche chaque année neuf milliards d'euros d'aides européennes.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #AGRICULTURE

23h00 : Ce direct est maintenant terminé, voici les principales informations à retrouver sur notre site :

Emmanuel Macron a inauguré, à Paris, le 57e Salon international de l'agriculture. Il a été interpellé par une "gilet jaune", notamment sur les violences policières. Au fil de son périple de plus de onze heures, il n'a malheureusement pas pu annoncer de bonne nouvelle concernant le maintien du budget de la Politique agricole commune.

En route pour le grand chelem ? La France est venue à bout du pays de Galles (27-23) dans un match très solide. Un peu plus tôt, l'Ecosse a gagné contre l'Italie (17-0).


L'Italie enregistre un deuxième mort du coronavirus, la seconde victime européenne. Voici pourquoi ces décès inquiètent tant.

L'équipe de France, avec à sa tête Martin Fourcade, s'est imposée devant la Norvège et l'Allemagne.

20h15 : A 20 heures, il est temps de faire un nouveau point sur l'actu :

En route pour le grand chelem ? La France est venue à bout du pays de Galles (27-23) dans un match très solide. Un peu plus tôt, l'Ecosse a gagné contre l'Italie (17-0).


Au milieu des vaches, Emmanuel Macron a inauguré, dès 8h15, à Paris, le 57e Salon international de l'agriculture. Il a été interpellé par une "gilet jaune", notamment sur les violences policières. Au fil de son périple de plus de onze heures, il n'a malheureusement pas pu annoncer de bonne nouvelle concernant le maintien du budget de la Politique agricole commune.

L'Italie enregistre un deuxième mort du coronavirus, la seconde victime européenne. Voici pourquoi ces décès inquiètent tant.

L'équipe de France, avec à sa tête Martin Fourcade, s'est imposée devant la Norvège et l'Allemagne.

18h05 : Il est temps de faire un nouveau point sur l'actu :

Au milieu des vaches, Emmanuel Macron a inauguré, dès 8h15, à Paris, le 57e Salon international de l'agriculture. Il a été interpellé par une "gilet jaune", notamment sur les violences policières. Il n'a malheureusement pas pu annoncer de bonne nouvelle concernant le maintien du budget de la Politique agricole commune.

La France défie en ce moment le pays de Galles et le match est à suivre dans notre direct. Un peu plus tôt, l'Ecosse a gagné contre l'Italie (17-0).


L'Italie enregistre un deuxième mort du coronavirus, la seconde victime européenne. Voici pourquoi ces décès inquiètent tant.

L'équipe de France, avec à sa tête Martin Fourcade, s'est imposée devant la Norvège et l'Allemagne.

15h55 : Cela fait désormais 8 heures qu'Emmanuel Macron déambule dans les allées du Salon de l'agriculture. Peut-être s'apprête-t-il à battre son record de 13 heures...



(Christophe Ena / AFP)

14h16 : Voici un nouveau point sur l'actualité en ce début d'après-midi :

Au milieu des vaches, Emmanuel Macron a inauguré, dès 8h15, à Paris, le 57e Salon international de l'agriculture. Il a été interpellé par une "gilet jaune", notamment sur les violences policières.

Après avoir été vivement écarté du Salon de l'agriculture par les forces de l'ordre, Éric Drouet a été placé en garde à vue pour "rébellion", indique à franceinfo une source judiciaire.


L'Italie enregistre un deuxième mort du coronavirus, la seconde victime européenne, au moment où le nombre de contaminations bondit hors de Chine. Au total, 34 cas positifs ont été recensés dans le nord du pays.

C'est fini : l'arrêt du premier des deux réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim est effectif depuis la nuit dernière. "Les salariés d'EDF seront tous reclassés dans d'autres sites", promet le gouvernement.

13h24 : Figure des "gilets jaunes", Eric Drouet a été expulsé du Salon de l'agriculture ce matin alors qu'il tentait d'approcher le président Emmanuel Macron.

13h20 : Éric Drouet a été placé en garde à vue pour "rébellion", indique à franceinfo une source judiciaire.

12h54 : Cette année, la vraie star, c'est elle. La vache Idéale, massive et superbe charolaise de 6 ans, a été sélectionnée pour représenter la race et figurer "en haut de l’affiche" de l'édition 2020. La voici avec son veau Roi des près assis à ses côtés.

12h53 : Jérémy Labbé avait 30 ans en juin 2015 quand il a repris une exploitation porcine à Plurien dans les Côtes-d'Armor. Même s'il a grandi loin du monde agricole (son père était maçon et sa mère ouvrière), il a su très tôt qu'il deviendrait éleveur. Il raconte son métier, qui peine à recruter, à franceinfo. Il dit se verser 1 500 euros par mois, pour à peu près 60 heures de travail par semaine.

Jérémy Labbé, jeune éleveur de porcs à Plurien (Côtes-d\'Armor)(GUILLAUME GAVEN / RADIO FRANCE)

12h08 : Voici la séquence pendant laquelle Emmanuel Macron échange avec une femme qui se revendique du mouvement des "gilets jaunes" et estime que chaque samedi, quand elle manifeste, "elle vit la guerre".




12h05 : A la mi-journée, voici un nouveau point sur l'essentiel de l'actualité :

L'Italie enregistre un deuxième mort du coronavirus, la seconde victime européenne, au moment où le nombre de contaminations bondit hors de Chine.


Au milieu des vaches, Emmanuel Macron a inauguré, dès 8h15, à Paris, le 57e Salon international de l'Agriculture (SIA), bousculé par des controverses environnementales. Il a également été interpellé par des "gilets jaunes", tandis qu'Eric Drouet a été vivement écarté du Salon par les forces de l'ordre.

C'est fini : l'arrêt du premier des deux réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim est effectif depuis la nuit dernière. "Les salariés d'EDF seront tous reclassés dans d'autres sites", promet le gouvernement.

11h31 : Par ailleurs, une cinquantaine de militants d'Action Non-Violente COP 21, d'Attac, de la Confédération Paysanne, des Amis de la Terre et d'Extinction Rebellion ont organisé une opération contre le CETA.

11h27 : D'après la "gilet jaune", les personnes agressives "ce sont les policiers". Réponse d'Emmanuel Macron : "Aucun policier ne s'engage pour être agressif." A la fin de la discussion, ils ont convenu d'un rendez-vous pour "se parler". "Je dégage une heure et je vous reçois", a conclu Emmanuel Macron.

11h24 : Avant l'apparition d'Eric Drouet, Emmanuel Macron a été interpellé par une femme se revendiquant du mouvement des "gilets jaunes". Une discussion énergique où le chef de l'Etat, évoquant les violences lors des rassemblements, a conseillé aux "gilets jaunes" "d'arrêter de sortir manifester comme ça".

11h20 : Alors que la visite d'Emmanuel Macron se poursuit, Eric Drouet, ancienne figure des "gilets jaunes", est expulsé du Salon de l'agriculture. Il avait vraisemblablement annoncé sa venue au préalable sur les réseaux sociaux.

10h45 : Cette nouvelle édition du Salon de l'agriculture se retrouve bien évidemment en une de plusieurs journaux, tels que Libération, Le Figaro, Les Echos ou encore L'Opinion.

Abonnement à Libération Pas Cher avec le BOUQUET INFO ePresse.fr


Abonnement Le Figaro avec ePresse.fr


Abonnement à L’Opinion Pas Cher avec le BOUQUET INFO ePresse.fr


Abonnement aux Échos Pas Cher avec le BOUQUET ÉCONOMIE ePresse.fr

10h51 : Il y avait Nicolas Sarkozy, mais aussi Jacques Chirac. Une exposition retrace les visites les plus marquantes de l'ancien chef d'Etat, qui était une vraie star au Salon de l'agriculture. Emmanuel Macron lui a rendu hommage rapidement au début de sa visite.

10h53 : Le Salon de l'agriculture, c'est l'occasion pour franceinfo de s'intéresser à la relation particulière qu'entretiennent les présidents de la République avec ce rassemblement agricole. Noëmie Leclercq vous explique comment les chefs de l'Etat ont transformé la "plus grande ferme de France" en opération de communication politique.

Nicolas Sakorzy au Salon de l\'agriculture, le 2 mars 2006.


(MAXPPP)

09h19 : Le chef de l'Etat est arrivé aux alentours de 8h15. Il a été interpellé par les Jeunes agriculteurs et les membres de la FNSEA. Il a tenu à rassurer et promis qu'il n'y aurait pas d'"arrêt des pesticides sans solution".




10h54 : Voici l'essentiel de l'actualité avant de développer les dernières informations :

Emmanuel Macron inaugure à Paris le 57e Salon international de l'agriculture (SIA), après l'échec hier soir des négociations européennes autour de la PAC, des aides cruciales pour les agriculteurs. Vous pouvez suivre sa visite en direct.

Un premier Européen infecté par le coronavirus est mort hier soir en Italie, alors que le nombre de nouvelles contaminations chutait en Chine mais doublait presque en Corée du Sud.

C'est fini : l'arrêt du premier des deux réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim est effectif depuis la nuit dernière. Une victoire pour les antinucléaires mais une hérésie pour les salariés et les habitants de la petite commune haut-rhinoise.

Lyon, qui s'est imposé (2-0) à Metz hier soir, a renoué avec la victoire en Ligue 1 après quatre revers d'affilée, en ouverture de la 26e journée qui a également vu Nice tenu en échec à domicile face à Brest (2-2).