La présidente de la FNSEA appelle à "suspendre le mouvement", les tracteurs quittent le périphérique parisien

Christiane Lambert s'est exprimée, mercredi soir, après une rencontre avec le ministre de l'Agriculture et des conseillers de l'Elysée.

Des agriculteurs manifestent sur le périphérique parisien, le 27 novembre 2019. 
Des agriculteurs manifestent sur le périphérique parisien, le 27 novembre 2019.  (DOMINIQUE FAGET / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Nous suspendons et nous rencontrons le 3 décembre au matin (...) Edouard Philippe et ses conseillers avec les Jeunes Agriculteurs pour refaire un point sur l'ensemble des sujets." La présidente de la FNSEA Christiane Lambert a demandé aux agriculteurs qui ont manifesté dans toute la France, et bloquaient mercredi soir le périphérique parisien, de "suspendre le mouvement", à l'issue d'un rendez-vous avec le ministre de l'Agriculture et des conseillers de l'Elysée. Les tracteurs ont commencé à quitter le périphérique parisien vers 21h45.

Pour le ministre de l'Agriculture, les agriculteurs ont raison. "Cette réunion s'est très bien passée", a résumé Didier Guillaume à l'issue de la rencontre avec la délégation d'agriculteurs. "Nous soutenons ce mouvement parce que sur les deux points qu'ils revendiquent, ils ont raison. Le premier : il faut cesser, arrêter ce dénigrement permanent de l'agriculture (...)  Le deuxième sujet sur lequel nous les soutenons, c'est que le revenu des agricultures, aujourd'hui, n'est pas assez élevé."

 Des tracteurs "aux portes de Paris", dès 6 heures. Les manifestants ont emprunté les principaux axes routiers franciliens, dont les autoroutes "A1, A4, A5, A6, A10, A11, A13, A14, A15" et sur les nationales "N1, N2, N12, N20", précise la FNSEA. Les syndicats espèrent mobiliser un millier de tracteurs. Des actions ont également été menées ailleurs en France.

Ils attendent "des engagements fermes" d'Emmanuel Macron. Les syndicats d'agriculteurs se mobilisent "pour demander aux distributeurs et industriels de permettre le retour à un revenu décent pour les agriculteurs, et à l'Etat de transformer ses promesses en actes concrets : pas de distorsions supplémentaires".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #AGRICULTEURS

00h02 : Ce direct est terminé pour cette nuit. En attendant sa reprise, à 6 heures, n'hésitez pas à consulter nos articles. Voici l'essentiel de l'actu :

Les agriculteurs mobilisés avec leurs tracteurs à Paris et en province ont levé le camp mercredi soir, à l'appel de la FNSEA qui leur a demandé de suspendre le mouvement après un rendez-vous avec le ministre de l'Agriculture et des conseillers de l'Élysée.

• Son nom était revenu à plusieurs reprises dans l'enquête sans qu'il soit officiellement mis en cause : le tueur en série Michel Fourniret a été mis en examen dans l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin, laissant entrevoir la fin d'une énigme criminelle vieille de 17 ans.


Un incident survenu dans un poste électrique RTE de Cergy-Pontoise (Val d'Oise) a entraîné une coupure d'électricité à Paris, dans les Hauts-de-Seine, les Yvelines et le Val d'Oise. Aucun blessé n'est à déplorer.

• Le Zénith Saint-Petersbourg a battu à domicile Lyon par 2-0. Les Lyonnais sont touchés mais pas encore coulés. Lille est définitivement éliminé après sa défaite 0-2 face à Ajax Amsterdam.

23h16 : Escortés par la police, les tracteurs des agriculteurs qui étaient stationnés sur le périphérique parisien ont commencé à faire demi-tour dans le calme, aux alentours de 21h45 au niveau de la Porte Dauphine. Auparavant, des responsables syndicaux avaient tenté de convaincre certains manifestants de l'intérêt de quitter les lieux après la promesse d'une nouvelle rencontre avec l'exécutif.

21h24 : Les agriculteurs qui bloquent le périphérique parisien vont-ils lever le camp, comme le réclame la FNSEA ? Contacté par l'AFP, l'un d'entre eux assure qu'"il y a 80% de chances qu'on reste là cette nuit". Mais Frédéric Arnoult, secrétaire général des Jeunes Agriculteurs Ile-de-France également à l'origine de cette mobilisation a évacué cette perspective. "C'est de notre responsabilité de lever le barrage, et nous allons le faire", a-t-il assuré.

20h45 : Bonsoir @anonyme. Le site de la direction des routes d'Ile-de-France montre que la circulation est toujours perturbée sur le boulevard périphérique. Contactés par notre journaliste Guillemette Jeannot, certains manifestants disent être "très déçus pour une très grande majorité". "On n'a toujours pas bougé du périphérique. On mange et après on ira probablement avenue Foch écouter les représentants", ont-ils indiqué.

20h34 : Est ce que le Périphérique parisien est toujours bloqué par les agriculteurs ?

20h28 : "Cette réunion s'est très bien passée. Nous soutenons ce mouvement, car les agriculteurs ont raison sur leurs deux revendications : le fait que le dénigrement permanent des agriculteurs doit cesser (...), et le fait que leur revenu ne soit pas assez élevé", a déclaré le ministre de l'Agriculture à l'issue de sa rencontre avec les représentants de la FNSEA.

20h06 : Voici le point sur l'actualité à 20 heures :

La FNSEA, à la manœuvre de l'importante mobilisation des agriculteurs aujourd'hui, a décidé de "suspendre" le mouvement après une rencontre avec l'exécutif. Une nouvelle rencontre est prévue le 3 décembre prochain.

Son nom était revenu à plusieurs reprises dans l'enquête sans qu'il soit officiellement mis en cause : le tueur en série Michel Fourniret a été mis en examen dans l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin, laissant entrevoir la fin d'une énigme criminelle vieille de 17 ans.

• La ministre française des Armées Florence Parly s'est inclinée au Mali devant les cercueils des 13 militaires tués accidentellement lors d'une opération antijihadiste. Un hommage national leur sera rendu lundi.

• La nouvelle Commission européenne de l'Allemande Ursula von der Leyen a obtenu un large soutien du Parlement européen lors du vote d'investiture, le dernier obstacle à franchir pour entrer en fonction le 1er décembre.

19h55 : La FNSEA organisait notamment ce mouvement pour dénoncer l'"agribashing" dont seraient victimes les agriculteurs. Mais cette notion ne fait pas l'unanimité dans cette profession. J'avais interrogé il y a un mois des éleveurs et céréaliers proches d'autres syndicats, qui estimaient que ce terme servait à "détourner l'attention" des problèmes structurels du secteur, comme les faibles revenus et la transformation des méthodes de production.

19h46 : "Nous suspendons et nous rencontrons le 3 (décembre)au matin, c'est-à-dire mardi matin à 9h30, Edouard Philippe et ses conseillers avec les Jeunes Agriculteurs pour refaire un point sur l'ensemble des sujets", a déclaré Christiane Lambert à l'issue de cette réunion.

19h45 : La FNSEA a-t-elle été entendue par le gouvernement ? Difficile à dire. Sa présidente, Christiane Lambert, a en tout cas demandé aux agriculteurs qui ont manifesté dans toute la France et bloquaient le périphérique parisien de "suspendre le mouvement" à l'issue du rendez-vous avec le ministre de l'Agriculture et des conseillers de l'Elysée.

19h39 : Une délégation de la FNSEA, le plus important syndicat agricole à la manœuvre de cette contestation, devait rencontrer en fin de journée des représentants de l'Elysée ainsi que le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume dans les locaux de son ministère.

19h34 : La FNSEA "suspend le mouvement" des agriculteurs lancé ce matin, annonce sa présidente Christiane Lambert.

19h15 : Des centaines de tracteurs ont bloqué le périphérique parisien aujourd'hui. A leurs volants, des agriculteurs franciliens partis tôt le matin pour manifester leur "ras-le-bol". Notre journaliste Guillemette Jeannot était sur place, et vous raconte ses observations.



(MATHIEU MENARD / HANS LUCAS)

18h20 : Il est l'heure de faire un point sur l'actu :

• : une délégation est reçue en ce moment au ministère de l'Agriculture, selon une source gouvernementale. De nombreux tracteurs bloquent encore le périphérique parisien. Parallèlement, environ 200 agriculteurs, venus à pied ou en voiture, sont restés massés au carrefour entre les Champs-Elysées et l'avenue George V.

• Procès du Front national : l'Etat français réclame 11 millions d'euros de dommages et intérêts au parti dans l'affaire des kits de campagne électorale remboursés par les deniers publics.


Un hommage national sera rendu aux 13 militaires français morts aux Mali, lundi prochain, aux Invalides. Quelles sont les circonstances de l'accident ? Franceinfo vous dit plus dans cet article.


Le tueur en série Michel Fourniret est mis en examen pour "enlèvement et séquestration suivis de mort" dans l'affaire de la disparition d'Estelle Mouzin, survenue le 9 janvier 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne), selon une source judiciaire.

17h40 : Une délégation d'agriculteurs est reçue en ce moment au ministère de l'Agriculture, selon une source gouvernementale.

16h02 : Le blocage d'une partie du périphérique parisien se poursuit. Porte de Champerret, dans le 17e arrondissement, le cortège est à l'arrêt depuis plusieurs heures. Après avoir tenté de bloquer quelques instants les Champs-Elysées, quelques agriculteurs sont en ce moment sur l'avenue Georges V, d'après des journalistes sur place.

15h53 : Un point sur les articles les plus lus de la journée :

Quelles sont les circonstances de l'accident qui a coûté la vie à 13 soldats ? Quelques précisions dans cet article.

Pères de famille, jeunes engagés, passionnés de montagne... Voici qui étaient les treize militaires morts dans l'accident d'hélicoptères au Mali.

Vous êtes nombreux à suivre notre direct qui suit l'opération de blocage sur les Champs-Elysées et le périphérique parisien.


Franceinfo répond à cinq questions sur la très discutée "clause du grand-père", appliquée à l'actuel projet de réforme des retraites.

14h18 : D'après un journaliste de France 3, "on peut s'attendre dans les prochaines heures à d'autres points de blocage et à d'autres actions coup de poing", comme c'était le cas ce matin sur les Champs-Elysées. Certains agriculteurs pourraient "rester une bonne partie de la nuit, voire la journée de demain".

14h11 : De nombreux tracteurs bloquent encore le périphérique parisien. Certains agriculteurs en profitent pour faire une pause déjeuner, bien déterminés à rester où ils sont tant qu'ils n'ont pas été reçus par Emmanuel Macron.


12h42 : Pour accompagner votre pause déjeuner, voici une sélection de nos articles publiés ce matin :

Sécurité, revenus, concurrence déloyale… Pourquoi les syndicats d'agriculteurs manifestent-ils autour de Paris ? Notre journaliste Guillemette Jeannot vous répond.


• Vous entendez régulièrement parler de la fameuse "clause du grand-père" au sujet de la réforme des retraites, sans tellement comprendre de quoi il s'agit ? On vous en dit plus ici.

• C'est aujourd'hui que s'achève l'appel d'offres lancé aux fédérations sportives pour prendre sous leur aile le MMA : le Mixed Martials Arts, le combat libre pratiqué en cage. Ses pionniers ont raconté leur histoire à notre journaliste Pierre Godon.

12h05 : Midi ! Faisons un point sur les titre à la mi-journée :



• Un hommage national sera rendu au 13 militaires français mort aux Mali, lundi prochain, aux Invalides. Pères de famille, jeunes engagés, passionnés de montagne... Voici le profil de ces militaire de carrière déployés dans le cadre de l'opération Barkhane.

Les boîtes noires des deux hélicoptères impliqués dans l'accident ont été récupérées, annonce un porte-parole de l'armée. Et voici ce que l'on sait, pour le moment, des circonstances de leur mort.

• Des agriculteurs bloquent en ce moment le périphérique parisien et menacent de bloquer les Champs-Elysées s'ils ne sont pas reçus par Emmanuel Macron. Dans toute la France, 10 000 agriculteurs participent à la mobilisation, selon la FNSEA. Suivez notre direct.

• L'Euro 2020 sera diffusé sur M6 et TF1. Les deux groupes audiovisuels ont annoncé avoir acquis auprès de l'UEFA les droits de retransmission de la compétition.

11h41 : D'après notre journaliste Guillemette Jeannot, plusieurs automobilistes sont bloqués sur le périphérique parisien en raison de la manifestation des agriculteurs.

11h13 : Vous faites bien de rappeler que les mobilisations d'agriculteurs ne se déroulent pas uniquement à Paris @anonyme. A Lyon, les manifestants bloquent plusieurs axes, notamment les accès à l'A6 et à l'A466. Lyon Capitale donne le détail des routes coupées. A Toulouse, les agriculteurs ont décidé de mener une action dans un magasin qui vend des denrées alimentaires à bas prix, note la Dépêche.

11h13 : Bonjour, vous parlez des agriculteurs à Paris mais qu'en est-il en province ?

10h53 : Les agriculteurs qui manifestent à Paris réclament d'être reçus par Emmanuel Macron et menacent de bloquer le périphérique et les Champs-Elysées.

10h38 : Les agriculteurs continuent de progresser sur le périphérique en direction de l'avenue Foch, à côté des Champs-Elysées, où ils se sont donnés rendez-vous pour manifester. Notre journaliste, Guillemette Jeannot est auprès d'eux.

10h08 : Le convoi d'agriculteurs arrive à Paris. Retour auprès de notre reporter Guillemette Jeannot, qui suit la mobilisation sur le terrain.

09h09 : 9 heures (passées). Le moment est venu de faire un point sur les titres :



• Un hommage national sera rendu au 13 militaires français mort aux Mali, lundi prochain, aux Invalides. Pères de famille, jeunes engagés, passionnés de montagne... Voici leurs profils.

Les boîtes noires des deux hélicoptères impliqués dans l'accident ont été récupérées, annonce un porte-parole de l'armée. Et voici ce que l'on sait, pour le moment, des circonstances de leur mort.

• Près de 10 000 agriculteurs aux commandes de 1 500 tracteurs convergent en ce moment vers Paris et vers d'autres villes de France pour manifester contre l'"agribashing". Suivez notre direct.

• Après une fin de match haletante, le PSG a réussi à arracher un match nul contre le Real Madrid (2-2) en match de poule de Ligue des champions. Les Parisiens sont assurés de finir premiers du groupe A.

08h57 : La préfecture conseille aux automobilistes "d’éviter les itinéraires empruntés par les cortèges le matin et le soir et de contourner très largement dans la journée la zone concernée par le rassemblement". Elle précise que la manifestation se dispersera à 18 heurs.

08h53 : A Paris, "au moins 250 tracteurs" convergent vers l'avenue Foch, où un rassemblement est organisé à partir de 10 heures, indique la FNSEA.

08h53 : Nous commençons à avoir les premiers chiffres de la mobilisation. D'après la FNSEA, 10 000 agriculteurs manifestent avec 1 500 tracteurs sur l'ensemble de la France.

08h44 : Bonjour @anonyme. Cela pose la question de l'origine du mot "agribashing" et de ce qu'il signifie précisément. Sur ce point, notre journaliste Elise Lambert avait interrogé le sociologue Jean Viard, spécialiste des questions agricoles. Je vous invite à (re)lire son interview.

08h25 : Bonjour Kocila. Perso je ne crois pas à cet agribashing. Quels sont les éléments qui prouvent que les français n’aiment pas leurs agriculteurs ? Que leur reproche t’on ?