Deux-Sèvres : les moissons, une période propice aux incendies des cultures

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Deux-Sèvres : les moissons, une période propice aux incendies des cultures
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les risques d'incendie sont accrus avec les fortes chaleurs, y compris dans les cultures. Dans les Deux-Sèvres, qui viennent d'être placées en vigilance renforcée, les pompiers appellent les agriculteurs à la prudence. 

Dans une semaine, Baptiste Passebon, céréalier à Échiré, dans les Deux-Sèvres, va démarrer les moissons : d'abord l'orge, puis le blé en juillet. Alors il vérifie la mécanique de sa moissonneuse-batteuse, qui peut mettre le feu aux cultures. Il constate vite un problème avec le carburant, une fuite de gasoil. Certaines pièces près du sol peuvent aussi causer des incendies.

Des incendies fréquents lors des fortes chaleurs

Les départs de feu dans les cultures sont fréquents durant les moissons, surtout lors de fortes chaleurs : plus de 300 dans les Deux-Sèvres l'été dernier. Les sapeurs-pompiers font donc de la prévention auprès des agriculteurs, pour les inciter à prendre des précautions. Ils doivent éviter de moissonner quand il y a beaucoup de vent, posséder si possible une citerne d’eau et garder leur téléphone sur eux. Les pompiers souhaitent éviter que les feux atteignent les forêts ou les habitations. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.