Des milliers d'agriculteurs manifestent à Berlin contre la politique environnementale

L'Allemagne prévoit d'interdire l'usage du glyphosate et d'herbicides et insecticides "ayant un impact sur les insectes" dans les zones "vulnérables d'un point de vue écologique".

Des tracteurs bloquent les accès à la porte de Brandebourg, à Berlin, le 26 novembre 2019.
Des tracteurs bloquent les accès à la porte de Brandebourg, à Berlin, le 26 novembre 2019. (ABDULHAMID HOSBAS / ANADOLU AGENCY / AFP)

Ils devancent d'une journée leurs confrères français, qui prévoient de faire la même chose à Paris. Plusieurs milliers d'agriculteurs allemands ont convergé avec des tracteurs vers Berlin, mardi 26 novembre, deux mois après l'annonce d'un vaste plan destiné à réduire l'usage des pesticides et engrais chimiques dans les exploitations. "Sans agriculteurs, pas d'avenir", "Agriculteurs ruinés, nourriture importée", pouvait-on lire sur les pancartes accrochées derrière les tracteurs.

Les manifestants craignent que les nouvelles réglementations environnementales n'accroissent leurs difficultés économiques, dans un contexte de concurrence internationale. "Les agriculteurs allemands ont besoin de protection et de perspectives d'avenir, plutôt que de régulations excessives et d'interdictions", a ainsi argué l'Organisation des agriculteurs allemands (DBV), principal syndicat agricole du pays. C'est la troisième fois qu'une telle manifestation est organisée. Les agriculteurs demandent une "refonte" du "plan de protection des insectes", annoncé début septembre par le gouvernement d'Angela Merkel.

Interdiction du glyphosate d'ici à 2023

Fruit d'un compromis entre les ministères de l'Environnement et de l'Agriculture, ce programme implique notamment une interdiction de l'usage du glyphosate d'ici 2023 et l'interdiction, avant 2021, de l'usage d'herbicides et d'insecticides "ayant un impact sur les insectes" dans les zones "vulnérables d'un point de vue écologique", et des restrictions dans l'usage des engrais minéraux.

Huée plusieurs fois, la ministre de l'Agriculture, Julia Klöckner, a défendu sa politique devant les manifestants, porte de Brandebourg en plein centre de Berlin près du Parlement. Elle a également appelé à "renouer le dialogue" entre la société et les agriculteurs. Depuis plusieurs mois, les organisations du secteur se plaignent d'un manque de considération de la part d'une opinion publique de plus en plus sensibilisée aux questions environnementales.