Crise du porc : les cours ne descendront pas en dessous de 1,37 euro le kilo

En direct du marché au cadran de Plérin, Thomas Paga fait un premier point sur la situation après la reprise des cotations ce mardi 18 août.

FRANCE 2

Le marché de Plérin a rouvert ce mardi 18 août. Les cotations ont repris en début d'après-midi, avec une heure et demie de retard. "La question que tout le monde se pose ici, c'est à quel prix ? On craint évidemment une chute soudaine des cours. Mais pour l'instant, cette chute est enrayée par les règles du jeu du marché de Plérin", explique Thomas Paga, en direct sur place pour France 2.

Un marché parallèle

Quoi qu'il arrive, les cours ne descendront pas en dessous de 1,37 euro le kilo de porc. Ce prix minimum n'est que le reflet de la bonne volonté des acheteurs présents. Or ils ne sont pas tous là. La Cooperl et Bigard, les deux principaux acheteurs, continuent leur politique de la chaise vide. "Combien de temps cela peut-il durer ? Car sans cette référence nationale du marché de Plérin, le risque est de voir se développer un marché parallèle de gré à gré, sans aucune certitude pour les éleveurs", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les porcs d\'un élevage de Plonéour-Lanvern (Finistère), le 11 avril 2015.
Les porcs d'un élevage de Plonéour-Lanvern (Finistère), le 11 avril 2015. (FRED TANNEAU / AFP)