Crise des éleveurs : à la découverte du quotidien d'un éleveur laitier

Une équipe de France 2 est allée à la rencontre de Sylvain Desgranges, un producteur de lait qui alterne entre son travail et les blocages depuis trois jours.

France 2

Depuis trois jours, Sylvain Desgranges, producteur de lait à Pleine-Fougères (Ille-et-Vilane), ne dort que quelques heures par nuit, au rythme des blocages de la crise des éleveurs. Ce mercredi 22 juillet au matin, pas le choix, il a fallu revenir pour la traite. Ici, 120 vaches produisent un million de litres de lait, mais l'exploitation perd 60 000 euros. Pourtant pas question d'arrêter.

Le blocage bientôt levé

Le travail terminé, ce matin encore, Sylvain Desgranges mobilise ses troupes. Rendez-vous à quelques kilomètres de là. Une trentaine de tracteurs démarrent, direction le Mont-Saint-Michel. En quelques minutes, les engins sont au travers de la route. Alors il faut faire face aux touristes, parfois très remontés. La matinée se passe entre touristes impatients et réunion avec les éleveurs. Ici, le blocage pourrait être levé dès cet après-midi, mais les agriculteurs préviennent : si les annonces ne sont pas suivies d'effets, ils pourraient bientôt être de retour sur les routes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des vaches dans un hangar de la \"ferme des mille vaches\", le 17 octobre 2014, à Drucat-le-Plessiel (Somme).
Des vaches dans un hangar de la "ferme des mille vaches", le 17 octobre 2014, à Drucat-le-Plessiel (Somme). ( MAXPPP)