Coquille Saint-Jacques : l'accord entre les Français et les Anglais tombe à l'eau

Entre les pêcheurs français et britanniques, aucun accord n'a été trouvé sur la pêche des coquilles Saint-Jacques en baie de Seine. En France, elle est limitée pour préserver la ressource, mais ce n'est pas le cas pour les Anglais.

Voir la vidéo
FRANCE 2

À Port-en-Bessin-Huppain (Calvados), la colère gronde contre les marins britanniques. Les Anglais pêchent déjà la coquille Saint-Jacques alors que les Français doivent attendre le 1er octobre. Les pêcheurs normands espéraient un accord. Samedi 8 septembre au matin, ils viennent d'apprendre que rien n'est signé. Les Anglais veulent bien arrêter de pêcher la coquille, mais uniquement si leur quota de maquereaux est revu à la hausse. Ce marchandage est inacceptable pour les pêcheurs français prêts à en découdre.

Les marins anglais bloqués

Il y a deux semaines, en pleine nuit, une trentaine de bateaux français bloque des marins anglais venus pêcher la coquille. Quentin Lyonnet était parmi eux. Aujourd'hui, il appelle au calme, à condition que les Anglais acceptent une condition simple : "on aimerait qu'ils respectent la même date que la nôtre". La guerre de la coquille n'est pas terminée. Une nouvelle réunion devrait avoir lieu entre ministres, et de l'autre côté de la Manche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des sacs de coquille Saint-Jacques sur le port de Ouistreham (Calvados), le 5 octobre 2017.
Des sacs de coquille Saint-Jacques sur le port de Ouistreham (Calvados), le 5 octobre 2017. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)