Bretagne : le pari d'un jeune exploitant agricole

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Bretagne : le pari d'un jeune exploitant agricole
France 2
Article rédigé par
T.Paga, M.Beaudouin, P.Bouvier - France 2
France Télévisions

La Bretagne a perdu 30% de ses exploitations agricoles depuis 15 ans. Alors, pour attirer les jeunes agriculteurs, la région lance donc un grand plan d'aides. À 30 ans, Jean-Marie Persehaie a repris l'exploitation familiale, en Ille-et-Vilaine. Un défi dans un secteur en crise. 

Jean-Marie Persehaie a longtemps été conseiller bancaire, mais à trente ans, il vient de s'installer comme exploitant agricole dans la ferme familiale de Bréal-sous-Montfort (Ille-et-Vilaine). Ce jeune agriculteur est optimiste et parle avec passion de son métier, même s'il n'oublie pas les prix qui stagnent et des conditions d'habitation difficiles. "Il y a le foncier à acheter, la maison d'habitation, les bâtiments, le cheptel, le matériel, tout ça cumulé, ça fait que le pauvre jeune, pendant dix à quinze ans, il est endetté à un haut niveau. J'ai eu la chance d'arriver sur une exploitation déjà bien en place, et ça m'a beaucoup aidé", explique le jeune homme.

Une exception dans un secteur en crise

En Bretagne, il y a actuellement quatre départs en retraite pour une installation chez les agriculteurs. Jean-Marie a apporté de nouvelles idées, comme l'installation d'une unité de méthanisation pour produire de l'électricité, ou introduire d'autres méthodes pour vendre la viande. Le supermarché de la commune a passé un accord avec l'exploitation, et achète une vache limousine par semaine. Mais il fait figure d'exception dans un secteur en crise.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.