Bourgogne : à la découverte de la fabrication de fûts de chêne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Bourgogne : à la découverte de la fabrication de fûts de chênes
france 2
Article rédigé par
E. Prigent, P. Evêque, P. Fivet - France 2
France Télévisions

Le feuilleton du 13 Heures de France 2 s'intéresse aux trésors cachés de la Bourgogne. Découverte, lundi 11 janvier, d'un fabricant de fûts de chêne.


En ce moment de janvier, les vignes sont au repos en Bourgogne. De l'autre côté du monde, en Australie, les vendanges viennent de commencer. Ce sont des clients du tonnelier Max Gigandet. "On n'achète que des chênes qui ont une maturité de 150 ans", lance fièrement le directeur de la "Tonnellerie François Frères". Il fût un temps où le tonneau n'était qu'un simple contenant. Aujourd'hui, les bois sont séchés durant plusieurs années et sont toujours issus de forêts gérées durablement.

Un geste transmis depuis quatre générations


Pour sublimer le vin, rien n'est trop beau. "On a besoin d'avoir des arbres avec un diamètre suffisant pour pouvoir produire des bois de qualité qui permettent d'avoir une maturation du vin qui va le porter à son apogée", explique Max Gigandet. Un savoir-faire séculaire et des gestes transmis ici, en Bourgogne, depuis quatre générations. De la "haute-couture" modelée... au marteau. "On compare souvent au principe d'une barque. Il n'y pas de colle, c'est bois contre bois", détaille Pierre-Emmanuel Niquet, maître-tonnelier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.