Bio : pour UFC-Que Choisir, la grande distribution pratique des marges trop importantes

D’après l’association de consommateurs UFC-Que Choisir, les enseignes de grande distribution proposent des tarifs trop élevés par rapport aux enseignes spécialisées.

France 3

Selon UFC-Que Choisir, dans son édition du jeudi 22 août, les produits bio restent plus chers dans des enseignes de grande distribution qu’au sein des magasins spécialisés. Pour le président de l’association, “les marges pratiquées par les supermarchés explosent. On constate des sur-marges par rapport au produit conventionnel non bio”. Une affirmation contestée par Stéphane Vanderkerkhove, responsable adjoint d’un point de vente : “On achète plus cher de 30% ! On ne fait pas plus de marge car elle est compensée par un taux de casse plus important.

Un rôle pour l’Etat ?

Pour sa part, Frédéric Delanoë, gérant d’un magasin spécialisé dans le bio, conteste cet argument. “Le bio est certes périssable, mais de là à voir ces marges… Je ne sais pas comment l’expliquer”. Pour sa part, UFC-Que Choisir est catégorique : entre non bio et bio, les marges seraient parfois doublées, par exemple concernant les pommes. L’association propose ainsi à l’Etat de communiquer sur les marges des enseignes, afin de guider au quotidien les consommateurs. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Magasins bio et marges importantes : les critiques d\'UFC-Que Choisir.
Magasins bio et marges importantes : les critiques d'UFC-Que Choisir. (France 3)