Beaujolais : de moins en moins de jeunes dans les vignobles

Publié Mis à jour
Beaujolais : de moins en moins de jeunes dans les vignobles
France 3
Article rédigé par
N. Ramaherison, T. Touchais, M. Pitavy, V. Labenne - France 3
France Télévisions

C'est un métier à la peine, celui des vignerons dans le Beaujolais. D'ici dix ans, la moitié d'entre eux aura pris sa retraite. Problème, il n'y a pas assez de jeunes pour reprendre le flambeau. 

Voilà 31 ans qu'il sillonne ses vignes. Robert Perroud est le dernier vigneron de sa famille sur ce domaine du Beaujolais à Odenas (Rhône). Pour l'instant il n'a aucun successeur. "Il y a bien quelqu'un qui traîne dans le monde entier qui a envie de venir s'éclater", espère-t-il. Dans dix ans, la moitié des vignerons de la région sera partie à la retraite. Pour pallier le manque de candidats, une pépinière d'apprentis vignerons a été mis en place dans un domaine viticole. 

"On monte notre premier domaine de A à Z"

"Ils n'auront pas d'investissements à faire [...] Ils peuvent trouver de la vigne qu'ils vont exploiter et faire leur propre vin", explique Daniel Bulliat, président de l'organisme Inter Beaujolais. Un dispositif qui fonctionne. "On a tous les outils pour faire la vigne et le vin [...] On monte notre premier domaine de A à Z", confirme Angela Quiblier, vigneronne à Emeringes (Rhône) et formée dans une autre pépinière il y a deux ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.