Au plus près : les nouveaux frondeurs du Larzac protestent contre un projet photovoltaïque

La France veut mettre un coup d'accélérateur sur les énergies renouvelables. Un gigantesque projet de panneaux solaires pourrait voir le jour sur le plateau du Larzac, à cheval entre l'Aveyron et l'Hérault. France 3 a interrogé les habitants à ce sujet.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est un site naturel protégé, une terre de calcaire et de pastoralisme ancestrale, qui accueillera peut-être bientôt l'une des plus grandes centrales solaires de France. Nous sommes dans les causses du Larzac, à cheval sur l'Aveyron et l'Hérault, où ce projet de 400 hectares de panneaux photovoltaïques suscite de nombreuses oppositions. Actuellement, le terrain de 1 100 hectares sur lequel la centrale solaire est prévue est une zone de chasse privée. Le projet SoLarzac prévoit d'en utiliser le tiers pour ses panneaux solaires afin d'alimenter 200 000 personnes en électricité et d'ouvrir le reste au public. Un projet soutenu par le maire du Cros (Hérault), la commune concernée, qui y voit un atout économique pour tout le territoire.

Une nouvelle ZAD ?

Le promoteur, Arkolia Énergies, multiplie les concertations pour présenter SoLarzac aux habitants. Le projet promet même d'intégrer du pastoralisme sous les panneaux solaires. Mais les arguments ont bien du mal à convaincre les opposants, réunis à l'extérieur. Les militants et agriculteurs redoutent la multiplication des projets de centrales solaires. Les consultations vont se poursuivre jusqu'au 23 juillet prochain. Ensuite, Arkolia Énergies aura deux mois pour dire si elle souhaite abandonner le projet, l'amender ou le continuer en l'état. De leur côté, les opposants préviennent : ils sont prêts à installer ici une nouvelle zone à défendre (ZAD).

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président du syndicat des professionnels de l\'énergie solaire attend des mesures concrètes, après la présentation du plan solaire par le gouvernement.
Le président du syndicat des professionnels de l'énergie solaire attend des mesures concrètes, après la présentation du plan solaire par le gouvernement. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)