Au bout de la ligne : dans les Hauts-de-France, chaque département ses problématiques

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
Au bout de la ligne : dans les Hauts-de-France, chaque département ses problématiques
FRANCE 3
Article rédigé par
S.Cimino, S.Pichavant, R.Gardeux, F.Fontaine - France 3
France Télévisions

Dans la rubrique Au Bout de la ligne, la rédaction du 19/20 vous donne la parole. Cette fois, direction les Hauts-de-France, en pleine campagne pour les élections régionales, mais aussi le Brexit et ses conséquences. 

Au bout de la ligne, les Hauts-de-France et ses cinq départements. Un élément qui les rassemble : un vent de discorde autour des éoliennes qui se multiplient. Dans la commune de Puisieux-et-Clanlieu, dans l'Aisne, trois nouvelles sont prévues pour s'additionner aux six déjà existantes. 40 000 euros de ressources fiscales à la clé, mais un regret pour le maire. Les communes se retrouvent seules face au promoteur. Des éoliennes partout pour les uns, nulle part pour les autres, d'aucuns demandent un moratoire pour empêcher de nouvelles installations. 

La nourriture de demain

Dans la Somme, à Amiens, le chantier de la plus grande ferme verticale du monde se poursuit. Une future écloserie de larves de scarabées qui culmine à 37 mètres du sol. Elles vont remplir 55 000 mètres carrés, et seront transformées en farine pour nourrir chiens, chats, et poissons d'élevage. Il sera terminé début 2022, et produira des centaines d'emploi, en plus de, peut-être, assurer la nourriture de demain.

Et à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), la pêche subit indirectement le Brexit. Les pêches sont limitées par les eaux anglaises, ce qui veut dire moins de poisson ramené au port. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.