Assemblée nationale : la majorité votera pour le texte d'un député LR sur la retraite des non-salariés agricoles

Le texte de Julien Dive propose que les pensions des 500 000 agriculteurs ou conjoints d'agriculteurs ne soient plus calculées sur toutes les années de travail, mais seulement sur les 25 meilleures.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les députés sur les bancs de l'Assemblée nationale, le 16 novembre 2022. (GAUTHIER BEDRIGNANS / HANS LUCAS / AFP)

La majorité présidentielle votera jeudi pour le texte du député Les Républicains de l'Aisne Julien Dive sur la retraite des non-salariés agricoles, à l'occasion de la niche parlementaire de LR, selon les informations de France Inter. Le député LR souhaite que les pensions des 500 000 agriculteurs ou conjoints d'agriculteurs ne soient plus calculées sur toutes les années de travail, mais seulement sur les 25 meilleures. 

>> REPLAY - Réforme des retraites : vous imaginez-vous travailler jusqu'à 65 ans ? Le débat du Talk franceinfo

Initialement, Matignon jugeait ce texte mal ficelé et avait demandé aux députés Renaissance de voter contre. Mais certains députés de la majorité se sont demandés "pourquoi ne pas dealer avec LR", d'autant que ce texte fait l'unanimité au sein des oppositions. "On ne peut pas apparaître butés", s'agacent même certains élus de la majorité présidentielle auprès de France Inter. 

Si Matignon minimise cette collaboration, assurant que certes "on a fait du compromis mais on travaillait déjà sur le sujet", Julien Dive évoque quant à lui un travail de "co-construction". Le député LR a ainsi accepté deux aménagements à son texte, à savoir repousser son application à 2026 et prévoir un rapport du Parlement pour préciser les modalités. "À quelques mois de la réforme des retraites, on sait qu'on peut obtenir des choses intéressantes", remarque un député de la droite.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.