Agriculture : le sorgho, la céréale africaine qui remplace le maïs

Plusieurs agriculteurs ont fait le choix de cultiver du sorgho, une céréale résistante à la sécheresse et moins gourmande en eau que le maïs.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Comment réduire la dépendance des agriculteurs français au soja brésilien, qui permet de nourrir le bétail, mais pousse les cultivateurs à détruire la forêt amazonienne ? Peut-être grâce au sorgho. Cette céréale d'Afrique débarque en France et semble n'avoir que des qualités. Équivalente au maïs, selon un agriculteur interrogé, elle a quelques vertus supplémentaires, comme sa résistance à la sécheresse. Malgré le manque d'eau, le producteur a maintenu le volume de la récolte.

Moins de pesticides

"Cette année, c'est la même que l'année dernière, avec plus de sécheresse. Donc il est allé puiser l'eau profond", assure Bernard Pavan, agriculteur dans le Gers. Avec des racines plus profondes, le sorgho a besoin de moins d'eau que le maïs. Ce dernier, sur une parcelle voisine sans irrigation, a fortement souffert. Un tiers de la récolte est perdue. Bernard Pavan va donc abandonner le maïs pour le sorgho, qu'il juge plus écologique, car résistant, et nécessitant bien moins de pesticides. Il est de surcroît idéal pour nourrir les bêtes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un champ de sorgho avant la récolte.
Un champ de sorgho avant la récolte. (CLAUDIUS THIRIET / BIOSPHOTO / AFP)