Agriculture : la peste porcine africaine inquiète les autorités françaises

Le ministère de l'Agriculture a décidé de mettre en place une zone blanche à la frontière belge afin que la France reste un pays indemne.

France 2

La peste porcine africaine redevient une préoccupation pour les autorités françaises. Le ministère de l'Agriculture a ainsi décidé la mise en place d'une zone blanche à la frontière belge. Il faut dire que deux nouveaux cas ont été recensés du côté belge, et il s'agit d'éviter toute introduction de la maladie sur le territoire français. Pour ce faire, des barrières en fil barbelé ont été mises en place, elles sont destinées à empêcher d'éventuels sangliers infectés de passer la frontière.

Toute la filière pourrait être menacée

"Ce n'est pas l'efficacité à 100%, mais ça va les freiner c'est sûr et certain", explique Thomas Rudi, chef d'équipe à Sommethonne (Belgique). "Et comme ils sont en train de les détruire à l'intérieur de la zone, ça ralentit la progression", assure-t-il. Arrivée il y a cinq ans d'Afrique en Europe de l'Est, la maladie est inoffensive pour l'homme, mais tue porcs et sangliers sans qu'aucun remède n'existe. Et si la France perd son statut de pays indemne, c'est toute la filière porcine qui pourrait en pâtir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un sanglier, en Belgique, le 16 octobre 2017.
Un sanglier, en Belgique, le 16 octobre 2017. (PHILIPPE CLEMENT / BELGA MAG / AFP)