Agriculture : en Bourgogne, les exploitants s'adaptent au réchauffement climatique

Publié
Agriculture : en Bourgogne, les exploitants s'adaptent au réchauffement climatique
FRANCE 3
Article rédigé par
G. Desmalles, V. Gouriou, R. Nectoux - France 3
France Télévisions

Face au réchauffement climatique, l'agriculture doit s'adapter. En Bourgogne, les céréaliers expérimentent par exemple de nouvelles cultures. Des pratiques qui ont changé les paysages. 

Sur une parcelle d'un hectare à Hauteville-lès-Dijon (Côte-d'Or), Jacques de Loisy, agriculteur, expérimente depuis peu une nouvelle culture : du parfum élaboré avec de la lavande bourguignonne, une idée dans l'air du temps. "On s'aperçoit que les printemps, les étés sont de plus en plus chauds et secs parfois, donc on espère pouvoir avoir une expérience positive en complément de nos autres productions sur l'exploitation", explique l'exploitant agricole.

Des défis à relever

Aujourd'hui, Dijon a le même climat qu'il y avait à Lyon (Rhône), il y a une trentaine d'années. Dans cent ans, il sera probablement similaire à celui des villes de Grèce ou de Toscane (Italie). Autre défi pour le monde agricole : la gestion de l'eau. Dans 50 ans, le niveau des rivières pourrait baisser de 40%. S'adapter aux périodes de sécheresse, diversifier les cultures et réduire les gaz à effet de serre font partie des principaux défis à relever pour le secteur agricole.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.