Agriculteurs : subventions en jachère

Des centaines d'agriculteurs ont multiplié les points de blocages avec leurs tracteurs ce mardi 13 février contre la redéfinition des contours de zones défavorisées, celles qui déterminent les aides européennes pour ce secteur déjà en difficulté.

Ils ont passé la nuit dehors, bloquant l'accès à Auch (Gers). 254 éleveurs du Gers risquent de perdre leur classement zone défavorisée, une catastrophe pour toutes ces exploitations. Clément Clavel a 22 ans. Il s'est installé l'an dernier avec son père. Tous les deux risquent de perdre 10 000 euros par an alors qu'ils sont déjà en déficit. "Je ne sais pas comment je peux faire sans cette aide, pour moi c'est la mort", estime Christian Clavel.

Blocages prévus au moins jusqu'à jeudi

Ce mardi 13 février au matin, Christian et Clément Clavel ont tenu à nous montrer pourquoi ils touchaient ces indemnités. Voici leur terrain à Juillac (Gers), là où ils mettent leurs troupeaux dès avril. Des surfaces impossibles à cultiver, trop pentues pour faire autre chose que de l'élevage, un critère pour être considéré en zone défavorisée. Mais pour l'État ce ne serait plus le cas ici, alors que Clément venait tout juste d'acheter pour 100 000 euros de nouvelles terres. Ils vont se battre pour continuer à toucher cette indemnité. Ils poursuivront les blocages, au moins jusqu'à jeudi prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des agriculteurs bloquent l\'accès à la ville d\'Auch (Gers) lundi 12 février.
Des agriculteurs bloquent l'accès à la ville d'Auch (Gers) lundi 12 février. (FRANCE 3)