Accord Ceta : quelle viande allons-nous consommer ?

Le vote du traité de libre-échange entre le Canada et la France se tiendra mercredi 17 juillet à l'Assemblée nationale. Ce traité suscite la colère des éleveurs français. Ils redoutent l'importation de bœufs dopés aux antibiotiques ou à la farine animale.

FRANCE 2

Du bœuf nourri aux farines animales ou dopé aux antibiotiques arrivera-t-il bientôt dans nos assiettes ? Depuis deux ans, l'accord commercial avec le Canada suscite la polémique. "Les normes environnementales, sanitaires, sociales, que nous imposons à nos producteurs, doivent s'imposer aux producteurs qui veulent venir commercer en France", expliquait le ministre de l'Économie Bruno Le Maire en octobre 2017.

"Il n'y a pas de risque direct pour la santé"

Impose-t-on les mêmes règles sanitaires au bœuf canadien ? Les antibiotiques, utilisés au Canada dans la nourriture servent à engraisser les animaux . Une pratique totalement interdite en Europe depuis plus de vingt ans. Rien n'empêche la vente de ce bœuf en France. Seule une clause pourrait interdire le bœuf aux antibiotiques, mais seulement à partir de 2022. "Il n'y a pas de risque direct pour la santé. En revanche, l'utilisation d'antibiotiques dans l'alimentation animale est un facteur important de développement de la résistance des bactéries aux antibiotiques", précise Sophie Devienne, professeure à AgroParis Tech.

Le JT
Les autres sujets du JT
La filière bovine a peur d\'être fragilisée par le CETA. 
La filière bovine a peur d'être fragilisée par le CETA.  (LOIC VENANCE / AFP)