Suicide chez Lidl : les salariés dénoncent leurs conditions de travail

Des salariés d'un entrepot Lidl dans les Bouches-du-Rhône sont en grève après le suicide de l'un de leurs collègues la semaine dernière.

France 2

Les employés de Lidl sont en deuil, et en colère. Un agent de maîtrise de 33 ans s’est suicidé dans son entrepôt, près d'Aix-en-Provence, le week-end dernier. Les 110 salariés de la plateforme de livraison sont en grève depuis trois jours afin de protester contre le stress qu'ils subissent depuis l'arrivée de la nouvelle équipe de direction.

"Un stress depuis deux ans"

Avant de se donner la mort, Yannick Sansonetti avait d'ailleurs confié à ses collègues subir trop de pression de la part de sa hiérarchie et réfléchir à quitter l'entreprise. "On a l'impression qu'on s'y attendait et rien n’a été fait", déplore une salariée en pleurs, face à la caméra de France 2. "Il était là du matin au soir, sans compter ses heures et sans compter ses efforts", se souvient un autre employé.

Pour les syndicalistes, l'entreprise est responsable de ce suicide. "Tout le personnel magasin et entrepôt est dans un stress depuis deux ans à cause du management. Ils veulent concurrencer la grande distribution, mais avec les moyens discount", assure Christophe Polichetti, secrétaire général CGT.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une employée d\'un Lidl de Nancy (Meurthe-et-Moselle) a été dédommagée, le 17 octobre 2014, après avoir été licenciée pour avoir volé – selon la direction – une viennoiserie, en 2012.
Une employée d'un Lidl de Nancy (Meurthe-et-Moselle) a été dédommagée, le 17 octobre 2014, après avoir été licenciée pour avoir volé – selon la direction – une viennoiserie, en 2012. (STÉPHANE OUZOUNOFF / AFP)