Cet article date de plus de six ans.

La Halle victime d'un changement de stratégie ?

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Devant le siège du groupe Vivarte, Luc Bazizin détaille les causes de la fermeture annoncé d'un tiers des magasins La Halle en France.

L'annonce a été faite ce mardi 7 avril au comité central qui se tenait à Paris : 200 magasins et 1 200 postes de la marque La Halle devraient être supprimés. Une restructuration liée aux difficultés économiques de l'enseignes face à la concurrence, mais pas seulement.

"C'est tout un groupe de l'habillement qui se retrouve plongé dans la tourmente. Le groupe Vivarte réunit une vingtaine d'enseignes très connues comme André, Kookaï, Chevignon ou Naf Naf, et les dirigeants ont misé en pleine crise sur deux axes : l'ouverture de nouveaux magasins, et également la montée en gamme de ses marques", explique Luc Bazizin en direct pour France 2.

Une stratégie qui n'a pas convaincu

Cette stratégie ne semble pas avoir été efficace, "puisque les clients ne s'y sont pas reconnus, et les pertes se sont petit à petit accumulées, et aujourd'hui on se retrouve dans une situation difficile où syndicats et direction doivent s'entendre, poursuit le journaliste. La Halle n'est pas la seule victime de cette restructuration, puisque 32 magasins André devraient aussi fermer.
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.