Info franceinfo Plus de 4,5 millions de recrutements sont attendus sur les 12 prochains mois, selon une étude d'Adecco-Analytics

Sur ces plus de 4,5 millions de recrutements attendus, il y a 43% des recrutements qui seront réalisés en CDI et 30% en CDD.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le service en restauration fait partie des métiers qui recruteront le plus dans les 12 prochains mois. Photo d'illustration.  (MARTIN BUREAU / AFP)

Sur les 12 prochains mois, à partir du 1er octobre 2022, plus de 4,5 millions de recrutements sont prévus en France tous secteurs et toutes régions confondus, selon le baromètre de l'emploi du groupe Adecco-Analytics que vous révèlent lundi 26 septembre franceinfo et Le Parisien-Aujourd'hui en France. Il y a 43% des recrutements, soit près de deux millions, qui seront réalisés en CDI et 30% en CDD. Sur les 4 515 168 recrutements prévus sur un an, 20% seront en Intérim (en équivalent temps plein). Les stages et contrats d'apprentissage représenteront quant à eux 7% des recrutements.

Quels métiers vont le plus recruter ?

Les métiers qui recruteront le plus se concentrent principalement dans la restauration, la distribution, la logistique, la santé, l'industrie ou encore dans le tertiaire. Adecco-Analytics a identifié 20 métiers avec le plus de recrutements prévus. On y retrouve notamment le service en restauration (193 223 recrutements prévus), magasinage et préparation de commandes (190 757), personnel de cuisine (163 682), nettoyage de locaux (138 785) et personnel polyvalent en restauration (129 686).

Quels métiers connaissent les plus fortes pénuries ?

Parmi ces métiers les plus recruteurs, 17 sont en tension. Ces pénuries de candidats concernent les métiers de la restauration et de la logistique. Adecco-Analytics estime que près des trois quarts des recrutements de serveurs en restauration souffriront d'un déficit en main-d'œuvre, soit entre 125 000 et 150 000 personnes. Les autres métiers avec les plus forts déficits en ressource sont : le personnel de cuisine (de 75 à 100 000 personnes), relation technico-commerciale (50 à 75 000 personnes), personnel polyvalent en restauration (50 à 75 000 personnes), conduite d'équipement de production alimentaire (25 à 50 000 personnes), études et développement informatique (25 à 50 000 personnes), comptabilité (25 à 50 000 personnes), magasinage et préparation de commandes (25 à 50 000 personnes), vente en alimentation (10 à 25 000 personnes) et conduite de transport de marchandises sur longue distance (10 à 25 000 personnes).

Quelles sont les prévisions de recrutement par région ?

L'Ile-de-France sera la première région à bénéficier de ce grand volume d'opportunités d'emplois. Il y a 971 075 recrutements qui sont prévus en Ile-de-France, soit 21,5% des prévisions totales. 13,2% des recrutements prévus sur les douze prochains mois seront basés en Auvergne-Rhône-Alpes (595 915), 9,3% en Provence-Alpes-Côte d'Azur (419 581), 8,9%% en Nouvelle-Aquitaine (402 925), 8,3% en Occitanie (373 069), 8% dans les Hauts-de-France (361 403), 7,1% dans le Grand Est (320 082), 6,2% dans les Pays de la Loire (278 538), 4,8% en Bretagne (217 851), 4,8% en Normandie (216 566), 4,2% en Bourgogne-Franche-Comté (190 301), 3,2% en Centre-Val de Loire (145 432) et 0,5% en Corse (22 404).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emploi

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.