Pauvreté : le Secours catholique interpelle les candidats

Ils s'appellent Reine, Ludovic ou Henri, et ont tous connu la rue ou le chômage de longue durée. Ils demandent au futur président de s'occuper des précaires.

France 3

Demandeur d'emploi depuis cinq ans, sans domicile fixe pendant quatre ans, Henri Meurant demande une chose aux candidats à la présidentielle, qu'ils changent de regard sur la précarité. "La plupart des SDF voudraient travailler, mais quand vous donnez l'adresse d'un centre d'accueil, on ne vous donne pas de travail", explique-t-il, précisant qu'il n'est pas possible de vivre avec le RSA, soit 500 euros.

Rétablir du lien social

C'est avec cette somme aussi que vit Reine Cau, 58 ans. Elle est inscrite au Pôle emploi, mais elle se sent abandonnée. Ludovic Gahnke, 37 ans, vient de retrouver un emploi après deux ans au RSA. Ce qu'il demande au futur président, c'est de rétablir du lien social. En France, neuf millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté. Parmi elles, six millions d'électeurs appelés à voter l'an prochain.

 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bénévoles du Secours catholique lors des 70 ans de l\'association.
Des bénévoles du Secours catholique lors des 70 ans de l'association. (MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)