Le chômage rejoint la lutte contre le terrorisme comme première préoccupation des Français

Selon un sondage Ifop pour "La Dépêche du Midi", 64% des Français restent préoccupés par la lutte contre le terrorisme à sept mois de l'élection présidentielle.

Un militaire français, le 6 août 2016 à Lorient (Morbihan), lors du Festival Interceltique.
Un militaire français, le 6 août 2016 à Lorient (Morbihan), lors du Festival Interceltique. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)

La lutte contre le terrorisme reste la première préoccupation des Français (64%) dans la perspective de la présidentielle de 2017. Mais cette dernière est de plus en plus talonnée par le chômage (63%), selon un sondage Ifop pour La Dépêche du Midi publié mercredi 28 septembre. 

Pour 64% des personnes interrogées, la lutte contre le terrorisme "comptera beaucoup" dans leur vote de l'année prochaine. C'est trois points de moins que lors d'une enquête similaire réalisée en juillet. La "lutte contre le chômage et la relance de l'activité économique" reste l'inquiétude majeure de 63% des sondés, contre 60% en juillet.

Crise des migrants et impôts également cités

Le chômage passe même en tête des préoccupations, contrairement à juillet, si l'on additionne les personnes pour lesquelles ce thème comptera "beaucoup" ou "assez", avec un total de 93%, contre 90% pour la lutte contre le terrorisme. Derrière ces deux sujets, vient le "niveau des impôts" (50%) et "la question des migrants" (50%), selon ce sondage Ifop.

La lutte contre le terrorisme est la préoccupation la plus souvent citée chez les sympathisants du Front national (83% contre 62% pour le chômage), suivis des proches du parti Les Républicains (76% contre 69%). Elle n'est en revanche citée qu'à 51% par les sympathisants du Front de gauche (contre 74% pour le chômage) et à 59% par ceux du PS (contre 66% pour le chômage).

* Enquête réalisée en ligne du 20 au 22 septembre auprès de 1 000 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.