Italie : les employés d'une usine polluante veulent la maintenir ouverte

En Italie, les habitants de Tarente s'inquiètent eux aussi plus de leurs fins de mois que de la fin du monde. Les employés d'une aciérie ont voté quasiment à l'unanimité le maintien de l'activité de leur usine, qui est extrêmement polluante.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Au-dessus des toits de Tarente en Italie, une bombe écologique : la plus grande usine d'Italie, dont les rejets de dioxyde dépassent toutes les normes. Avant d'autoriser sa reprise par le groupe Mittal, le gouvernement a interrogé les 10 000 employés. 94% ont voté pour la poursuite de l'activité, malgré la pollution. "Sans travail, comment on fait ? Chaque jour, il faut de l'argent, et comment on fait si l'usine ferme", déclare un employé. Le nouvel accord garantit l'emploi pour cinq ans et les salaires sont ici 15% plus élevés qu'ailleurs.

Un nombre de cancers supérieur à 55%

À Tarente, l'usine est le principal employeur puisqu'un foyer sur six en dépend financièrement. Mais elle tue aussi, implacablement. Ici, le nombre de cancers est supérieur de 55% à la moyenne nationale. Mais entre l'emploi et la santé, le gouvernement a toujours choisi l'usine.

Le JT
Les autres sujets du JT
En Italie, les habitants de Tarente s\'inquiètent eux aussi plus de leurs fins de mois que de la fin du monde. Les employés d\'une aciérie ont voté quasiment à l\'unanimité le maintien de l\'activité de leur usine, qui est extrêmement polluante
En Italie, les habitants de Tarente s'inquiètent eux aussi plus de leurs fins de mois que de la fin du monde. Les employés d'une aciérie ont voté quasiment à l'unanimité le maintien de l'activité de leur usine, qui est extrêmement polluante (France 2)