États-Unis : une pénurie de main-d'œuvre crée une bataille des heures supplémentaires

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Etats-Unis : une pénurie de main d'œuvre créé une bataille des heures supplémentaires
Article rédigé par
L.De la Mornais, T.Donzel, A.Songouard, A.Monange - France 2
France Télévisions

Les États-Unis connaissent une pénurie de main-d'œuvre rarement atteinte dans leur histoire. À ce jour, près de 10 millions de postes sont à pourvoir. En réaction, les entreprises demandent à leurs salariés de faire des heures supplémentaires, ce qui est loin de convenir à tous les employés.

Malgré son paysage superbe, le Rhode Island, situé au nord des États-Unis, n'arrive pas à attirer des travailleurs. Les entreprises sont donc contraintes de demander à leurs salariés d'effectuer un nombre important d'heures supplémentaires. "On monte jusqu'à 60 heures par semaine, ça fait presque une semaine et demie en une. Oui, c'est dur, c'est fatiguant, mais ça fait de l'argent en plus et ça, c'est bien", se réjouit Léonor Almeida, employée d'une entreprise de textile.

Une stratégie loin d'être rentable

Dans une PME de textile, environ une centaine de poste est à pourvoir. Et demander aux employés de multiplier les heures supplémentaires n'est pas du tout rentable. "Très simplement, chaque produit fabriqué en heures supplémentaires coûte 50% plus cher. Si ça continue comme ça, nos prix de vente pour nos clients vont clairement augmenter", peste Charlie Merrow, PDG de l'entreprise Merrow Inc. Ce manque de mains d'œuvre s'explique par la pandémie du Covid-19. De nombreux Américains auraient peur de revenir pour leur santé et d'autres auraient pris goût au chômage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.