États-Unis : Elkhart, une ville sans chômage

L'économie américaine continue de faire des miracles. Les créations d'emplois ont été deux fois plus nombreuses que prévu au mois de décembre. Le chômage s'élève à 3,9% de la population active. À Elkhart (Indiana), capitale du camping-car, il est plus difficile de trouver des travailleurs que du travail.

Voir la vidéo

La ville d'Elkhart (Indiana) ne connaît pas le chômage. Ici règne le plein emploi. Partout fleurissent des pancartes de propositions d'emplois. On compte près de 10 000 emplois disponibles dans cette agglomération de 250 000 habitants. À quoi ressemble cette ville dans laquelle la main-d'œuvre manque cruellement ? Quelle est la recette de l'Amérique du plein emploi ? Elkhart est la capitale du camping-car aux États-Unis. C'est ici que se fabriquent les énormes maisons sur roues américaines. La production n'a jamais été délocalisée. Le camping-car, c'est 90% des emplois de la ville. Cette usine est l'une des plus importantes ici. L'industrie du camping-car a été portée par la croissance américaine, à hauteur de plus de 4% en 2018.

Un rapport de force à l'avantage des candidats

Les sous-traitants des camping-cars sont eux aussi en manque de main-d'œuvre. Dans cette entreprise qui fabrique des fenêtres, 60 postes restent à pourvoir. Les employés travaillent ici 10 heures par jour et ils font tous des heures supplémentaires. Pour trouver de la main-d'œuvre, l'entreprise demande même à ses employés de devenir agent recruteur. Pour chaque personne recrutée, c'est 100 dollars de prime. Les emplois dans les usines de camping-cars sont les mieux payés de la ville. Alors, les secteurs aux salaires moins attractifs manquent cruellement de main-d'œuvre. Les employeurs n'attendent pas les candidats, mais vont les chercher dans tout l'Indiana. À Elkhart, ces jeunes entre 19 et 22 ans vont se voir offrir chacun une dizaine d'emplois en deux jours. De quoi avoir le sourire dans l'Amérique du zéro chômage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une inscription sur un écran d\'ordinateur dans une agence Pôle emploi, occupée par des manifestants le 17 janvier 2012 à Rennes (Ille-et-Vilaine).
Une inscription sur un écran d'ordinateur dans une agence Pôle emploi, occupée par des manifestants le 17 janvier 2012 à Rennes (Ille-et-Vilaine). (DAMIEN MEYER / AFP)